AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'actualité sur la planète Mars...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ulysse44
Fondateur du forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7075
Age : 50
Localisation : Nantes
Loisirs : la radio ; la photo
Points : 1282
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 24 Mai 2008 - 14:26

Atterrissage en direct sur la planète Mars

Les scientifiques ne s'attendent pas à voir des petits bonshommes verts, mais sont plutôt à la recherche de fossiles vieux de trois milliards d'années. Dimanche, la Cité des sciences et de l'industrie (19e) organise la plus grande retransmission gratuite d'Europe sur l'atterrissage de la sonde américaine Phoenix au pôle Nord de la planète Mars. Une région encore jamais explorée par les chercheurs. La dernière fois qu'une telle expérience avait été partagée à la Villette, plus de 3 500 curieux étaient venus voir la sonde Huygens sur Titan. « Des grands écrans avaient été installés dans les couloirs de la cité, en plus de l'amphithéâtre de 400 places. Il y avait du monde partout », raconte, amusée, Catherine Meyer, porte-parole de la Cité.

Cette fois-ci, après la diffusion d'un film documentaire sur Mars dès 20 h 30, le public sera en liaison vidéo avec le centre de contrôle de la Nasa en Californie. Plusieurs scientifiques expliqueront de façon très didactique l'objectif de la mission. « Nous savons qu'il n'y a pas de vie sur Mars car il y a 600 fois plus d'ultraviolet que sur la Terre. En revanche, dans le sous-sol, il peut y avoir des fossiles qui montreraient une éventuelle vie. C'est l'aboutissement d'années de travail des collègues », explique Gilles Dawidowicz, planétologue et membre de la Société astronomique de France. A chaque mission de ce type, l'association s'attache à organiser un événement populaire autour des scientifiques en action. « Il est important d'expliquer au public l'exploration pour montrer que ce n'est pas une boîte noire et qu'il y a des hommes et des femmes derrière », relève le scientifique, qui animera la soirée.

Sur Mars, c'est actuellement la fin du printemps et il y fait entre - 50 et - 70 °C. L'engin ne pourra y rester que trois mois, en raison de ce froid extrême. « Une fois atterrie, vers une heure du matin, la sonde déploiera deux panneaux solaires et commencera à prendre des photos, que pourront voir les participants », poursuit Gilles Dawidowicz. Les chercheurs s'attendent à découvrir des paysages glaciaires ou modelés par la glace, des images inédites de Mars. « Ce n'est pas le premier pas de l'homme sur la Lune, mais on écrit la petite histoire, qui peut devenir grande si l'on découvre quelque chose d'inattendu. » Pour ceux qui ne peuvent se rendre à la Villette, ou rester jusqu'à 3 h du matin, l'atterrissage de la sonde sera disponible en podcast audio ou vidéo*.



Carole Bianchi - ©2008 20 minutes


20 Minutes, éditions du 23/05/2008 - 07h29

_________________
-
SONY ALPHA100 / Objectif MINOLTA 18-70 AF-DT + SIGMA 70-300mm F4-5,6 DG APO Macro
Sony a200 + 70-200mm F2,8 II DG MACRO APO EX HSM SIGMA

Ce que j'aime dans la photo, c'est qu'il n'y a rien de définitif. La meilleure photo c'est celle qui reste à faire.

ULYSSE44
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-radio.forumactif.com/
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 24 Mai 2008 - 15:07

vivement les 1ères images ! insolite insolite la dernière fois que j'ai assisté en 'live' sur CNN était l'attérrissage de Pathfinder, de ses premières vues du sol martien et de sa plate-forme. Du n&b au début (le temps de paufiner et rectifier les réglages) puis les vrais couleurs. Le tout avait duré pendant près de trois heures.
C'est à dire les divers commentaires autour de la mission Mars, de la construction de la sonde et de son module, les cinématiques de Mars Pathfinder en orbite, le largage du module jusqu'à son arrivée au sol.
Un régal pour les yeux et les oreilles...je l'ai d'ailleurs conserver sur vidéo cassette...un jour mémorable pour moi. insolite

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Ven 15 Oct 2010 - 23:51

Spirit voit un "diable de poussière"

Ces "diables de poussière" (dust devils, en anglais) ont été photographiés par Spirit le 27 mai, au 1919e jour martien de sa mission. Le grand tourbillon de 415 m de diamètre est passé à 1,5 km du robot martien, actuellement enlisé [lire l'article "Il faut sauver Spirit" dans le numéro d'août de Ciel & Espace]. Il se déplaçait à 0,75 m/s vers la droite de l'image.


Le robot martien Spirit a suivi le passage d'un tourbillon de poussière, révélé par le traitement d'image .
Crédit: NASA/JPL-Caltech/Cornell University/ASU
Comme sur Terre, où ils sont en moyenne vingt fois plus petits, ces tourbillons naissent de l'énergie du Soleil. Celle-ci réchauffe une couche d'air à la surface du sol, qui s'élève en tourbillonnant et entraîne avec elle de la poussière.

Véronique Étienne, le 16 juillet 2009
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/image-du-jour/3718_spirit-photographie-un-diable-de-poussiere

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX



Dernière édition par tanka le Dim 24 Oct 2010 - 18:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Ven 15 Oct 2010 - 23:59

Ciel & Espace publie la nouvelle histoire de Mars

L'astrophysicien Jean-Pierre Bibring propose de revoir complètement la chronologie qui décrit l'évolution de la planète rouge. Dans Ciel et Espace de septembre 2010, en kiosques dès le 24 août, il détaille le nouveau scénario en s'appuyant sur dix années d'exploration à l'aide de plusieurs sondes spatiales.


Mars était couverte d'eau il y a plus de 4 milliards d'années, bien avant que
ses formations géologiques visibles aujourd'hui ne se forment.
Crédit: L. Bret/Ciel & Espace
Pas d'océan global au nord
Selon Jean-Pierre Bibring, responsable de l'instrument Omega sur Mars Express, les grandes plaines lisses du nord de la planète rouge ne sont pas les vestiges d'un ancien océan. Et la plupart des traces d'écoulements visibles en surface ne sont pas liées à un cycle de l'eau. Ce sont juste les témoins de la fonte soudaine de glace résiduelle piégée en sous-sol. Ces événements auraient été provoqués par des remontées de lave voici 3,6 milliards d'années.


Mars et son faux océan. Mars telle qu'elle n'a probablement jamais été. En effet, l'océan martien est plus ancien que
les grandes formations géologiques visibles actuellement (par exemple Valles Marineris, au centre).
Crédit: NASA/GSFC/SUS/C&E
Une planète rapidement asséchée
L'époque où l'eau coulait en abondance sur Mars aurait été bien plus courte qu'on ne le pensait. Il y a 4,1 milliards d'années, la planète avait déjà perdu ses étendues liquides.

Mais les traces de cette époque ne sont pratiquement plus visibles. Elles ont été effacées par le bombardement massif de la planète, il y a environ 3,9 milliards d'années, puis enfouies sous des couches de lave émises lors d'épisodes volcaniques ultérieurs.

Un témoin de l'apparition de la vie ?
Un océan global a malgré tout bel et bien existé sur Mars. En de rares endroits, l'instrument Omega a permis d'en découvrir la signature minéralogique, sous la forme d'argiles (ou phyllosilicates). « Les terrains martiens où affleurent ces phyllosilicates sont sans doute notre meilleur espoir, dans tout le Système solaire, d'obtenir un témoignage sur les conditions d'apparition de la vie » explique l'astrophysicien dans notre dossier de 14 pages.

Il y a plus de 4 milliards d'années, les conditions sur Mars et sur Terre devaient en effet être assez proches. Mais notre planète, contrairement à Mars, ne possède aucune roche si ancienne.

Ci-dessous, une animation créée spécialement par Ciel et Espace résume l'évolution de la planète Mars, telle qu'elle est proposée par Jean-Pierre Bibring.



Pour en savoir plus, lisez le dossier de notre numéro de septembre 2010 (à paraître le 24 août). Vous pouvez aussi écouter cette série de podcasts avec Jean-Pierre Bibring sur Cieletespaceradio.

David Fossé, le 20 août 2010
pour en savoir plus, allez à l'adresse ci-dessous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/5744

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX



Dernière édition par tanka le Dim 14 Nov 2010 - 17:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 16 Oct 2010 - 0:10

Opportunity à mi-chemin

Depuis 2009, le robot martien Opportunity est lancé dans une traversée de 19 km à travers les étendues sablonneuses de Meridiani Planum pour rejoindre le cratère Endeavour (22 km de diamètre). L'engin a maintenant parcouru la moitié de cette distance et il a pris le temps de bien regarder autour de lui pour produire cette vue panoramique.


Panorama martien sur le lointain cratère Endeavour par Opportunity. Crédit : NASA/JPL/C&E Photos
Au loin, des montagnes barrent l'horizon. Il s'agit en fait des remparts du cratère Endeavour, seul véritable relief à des dizaines de kilomètres à la ronde.

Au premier plan, un caillou sombre semble posé sur le sable : il s'agit de la sixième météorite découverte sur Mars par Spirit et Opportunity.

L'aventure continue pour le vaillant robot qui affiche plus de 23 km au compteur depuis son arrivée sur Mars en 2004.

Philippe Henarejos, le 4 octobre 2010.
pour en savoir plus, allez à l'adresse ci-dessous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6047

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX



Dernière édition par tanka le Dim 14 Nov 2010 - 17:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Dim 24 Oct 2010 - 18:39

Opportunity en route vers un immense cratère

Le robot Opportunity, sur Mars depuis janvier 2004, a entamé une nouvelle phase d’exploration. Après avoir passé de nombreux mois dans le cratère météoritique Victoria (750 m de diamètre), il a commencé à le contourner par le sud, afin de mettre cap au sud-est vers un autre cratère bien plus vaste : Endeavour, de 22 km de diamètre. Pour l’atteindre, il devra parcourir 11 km à travers les étendues sablonneuses de Terra Meridiani, la région équatoriale où il s’est posé.


Dans ses premiers tours de roue en direction d’Endeavour, Opportunity a longé le bord du cratère Victoria et photographié
un petit impact appelé Spoutnik. Crédit: Nasa/JPL-Caltech/Ciel et Espace Photos
L’engin a déjà 12 km au compteur, mais il est en bonne santé et ses performances lors de ces nouveaux déplacements sont optimales. Ainsi, le 27 septembre, il a progressé de 153 m en une seule journée, soit sa deuxième plus longue distance parcourue en une seule traite. Le 30 septembre, il a encore avancé de 129 m. À ce rythme, il lui faudra tout de même deux ans pour atteindre le bord du cratère Endeavour.

Philippe Henarejos, le 7 octobre 2008
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/evenement/2186_opportunity-en-route-vers-un-immense-cratere

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX



Dernière édition par tanka le Dim 14 Nov 2010 - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Dim 24 Oct 2010 - 19:09

Anciennes sources hydrothermales sur Mars ?

La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) a détecté un indice de l'existence d'anciennes sources d'eau chaude dans le sous-sol de la planète rouge.


Des sources hydrothermales ont peut-être existé dans le sous-sol de la région de Syrtis Major.
Crédit: NASA/JPL/Univ. of Arizona/Ciel et Espace Photos
Des minéraux exhumés lors d'un impact
Le spectromètre CRISM de MRO a en effet découvert des carbonates sur le pic central d'un cratère d'impact dans la région de Syrtis Major. Ce qui suggère que ces minéraux calcaires ont été excavés lors de l'impact. Avant le choc, ils étaient enterrés à 6km de profondeur. C'est ce que rapportent Joseph Michalski, du Planetary Science Institute (États-Unis) et son équipe dans la revue Nature Geoscience.

Les géologues traquent les carbonates depuis longtemps à la surface de la planète rouge.

Du gaz carbonique piégé dans le sous-sol
Au début de son histoire, Mars a perdu la quasi-totalité de son atmosphère, constituée à 95% de gaz carbonique (CO2). Si une partie de ce CO2 s'est échappée dans l'espace, une autre a probablement été précipitée dans l'eau liquide qui baignait alors la surface de Mars, ou dans les sources hydrothermales nichées en sous-sol.

CRISM avait déjà mis la main sur des carbonates en 2008, tout comme le rover Spirit en 2010. « Mais cette découverte est un indice supplémentaire qui suggère la présence, enfouie sous plusieurs kilomètres de lave, d'une couche globale de carbonates », explique Frédéric Schmidt, du laboratoire de géologie d'Orsay. Et donc peut-être d'un réseau d'anciennes sources hydrothermales.

Emilie Martin, le 13 octobre 2010
pour en savoir plus, allez à l'adresse ci-dessous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6096
__________________________
Image rajoutée, plateau de Syrtis Major


Plateau de Syrtis Major Planum
Lien: http://fr.wikipedia.org/wiki/Syrtis_Major

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Dim 14 Nov 2010 - 17:09

Sous le sable martien, les rochers

Parmi les récentes images de la sonde martienne Mars Reconnaissance Orbiter rendues publiques, celle-ci est étonnante. Elle montre l'intérieur d'un cratère d'impact d'environ 20 km de diamètre, rempli de sable. Mais ce sable est « mouvant ». Il se déplace au gré des tornades et des rafales de vent.


Dunes et roches dans un cratère martien. Crédit: NASA/JPL/Univ. of Arizona/Ciel et Espace Photos
Le sol rocheux du cratère a été mis au jour par l'érosion éolienne. Cela donne cette zone blanche au centre de l'image.

Les rayures sombres, sur le bord gauche de la zone, sont les traces laissées par le passage de plusieurs tornades.

L'image, prise le 11 mai 2007, affiche une résolution de 25 cm/pixel.


Philippe Henarejos, le 22 octobre 2010
pour en savoir plus, allez à l'adresse ci-dessous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6202

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Dim 14 Nov 2010 - 17:10

Des sources hydrothermales fossiles sur Mars

Les flancs de ce cône volcanique de Nili Patera abritent peut-être la trace d'un ancien environnement propice à la vie sur Mars.


Un cône volcanique dans la région de Nili Patera.
Crédit: NASA/JPL-Caltech/MSSS/JHU-APL/Brown Univ.
Grâce à la sonde MRO, une équipe américaine vient d'y découvrir des minéraux typiques des sources hydrothermales, sous forme de buttes brillantes d'une centaine de mètres de haut (flèches).


Des reliques de sources hydrothermales sur Mars.
Crédit: NASA/JPL-Caltech/MSSS/JHU-APL/Brown Univ.
Sièges d'une chimie complexe entretenue par la chaleur de remontées de lave, les sources hydrothermales ont pu jouer un rôle dans l'apparition de la vie sur Terre.

Celles de Nili Patera datent probablement du dernier épisode de volcanisme majeur sur Mars, lui-même postérieur à l'époque où l'eau était omniprésente sur la planète rouge (voir ici notre vidéo de l'Histoire de Mars).

Pour en savoir plus sur ces sources hydrothermales et la recherche de la vie sur Mars, guettez le prochain numéro de "Ciel & Espace", en kiosque le 24 novembre.

David Fossé, le 8 novembre 2010.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6256

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Dim 28 Nov 2010 - 16:57

Opportunity face à Yankee Clipper

Le robot Opportunity, sur Mars, continue son incroyable traversée du désert sablonneux de Meridiani Planum. En route vers le grand cratère d'impact Endeavour (22 km de diamètre), dont il discerne maintenant très bien les remparts à l'horizon est, l'engin a croisé un petit cratère de 10 m de diamètre.


Le petit cratère martien Yankee Clipper, photographié par Opportunity. [cliquez ici pour voir l'image en grand]
Crédit: Nasa/JPL-Caltech
La cuvette, due à la chute d'une météorite, a été nommée Yankee Clipper, du nom du module lunaire d'Apollo 12, qui s'était posé le 19 novembre 1969 dans l'océan des Tempêtes, avec à son bord, Pete Conrad et Alan Bean.

Opportunity a pris cette image le 4 novembre 2010. Depuis, il a poursuivi sa route, avec plus de 25 km au compteur. Le robot est arrivé sur la planète rouge en janvier 2004. Prévu pour fonctionner 3 mois, il survit aux rigueurs martiennes depuis plus de 2410 sols (ou jours martiens, qui durent 24 h 39 min).

Philippe Henarejos, le 22 novembre 2010

Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6327
[

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Dim 19 Déc 2010 - 20:18

Opportunity fait halte au cratère Santa Maria

Le robot mobile de la Nasa qui explore la surface de Mars depuis 2004 vient d'atteindre un petit cratère d'impact que les géologues jugent intéressant. Dans sa longue traversée du désert de Meridiani Planum vers le grand cratère Endeavour (22 km de diamètre), Opportunity avait surtout rencontré des champs de dunes. Et aussi quelques minuscules cratères d'impact. Cette fois, le 15 décembre 2010, il est arrivé au bord d'une cuvette de 80 m de diamètre, creusée par la chute d'une météorite.


Les abords immédiats du cratère Santa Maria, vus par Opportunity.
Crédit: NASA/JPL/Cornell/Midnight Mars Browser
Un cratère d'intérêt géologique
En raison des nombreuses roches excavées par l'impact, les responsables de la mission ont décidé qu'Opportunity resterait plusieurs semaines autour de Santa Maria. Il s'agit en effet de la plus importante structure géologique rencontrée par le robot depuis qu'il est sorti du cratère Victoria, à la mi-2008.

Opportunity utilisera ses instruments tels que son spectromètre, sa caméra microscopique et son outil d'abrasion pour déterminer les caractéristiques du sol aux abords du cratère.

Les caméras stéréo permettront d'obtenir plusieurs vues en relief.

Une halte obligée
L'arrêt au cratère Santa Maria est aussi quelque peu obligé. Du 28 janvier au 28 février, Mars passera en conjonction solaire (derrière le Soleil, vu depuis la Terre), ce qui coupera toute communication avec Opportunity.

Le robot passera donc ces « vacances » parqué en bordure du cratère.


Cratère Santa Maria sur Mars.
Crédit: NASA/JPL/Cornell/mosaic by Michael Howard
Ci-dessus, le cratère Santa Maria, photographié de loin par Opportunity. A l'horizon,
les montagnes sombres sont le bord du cratère Endeavour.
Crédit: NASA/JPL/Cornell/mosaic by Michael Howard
Encore 6 km jusqu'au cratère Endeavour
Une fois les explorations à Santa Maria terminées, Opportunity continuera sa route vers l'est, en direction du cratère Endeavour, dont la bordure n'est plus qu'à 6 km. Depuis la mi-2008, le robot a accompli les deux tiers du chemin le séparant de cet objectif.

Opportunity affiche à ce jour 26,4 km au compteur. S'il parvient au cratère Endeavour, il approchera le record de distance parcouru sur un corps céleste, toujours détenu par le Lunokhod 2, sur la Lune, depuis 1973, avec 37 km.

Philippe Henarejos, le 16 décembre 2010
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6444


_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Lun 27 Déc 2010 - 0:54

Opportunity filme un coucher de Soleil sur Mars

C'est la plus longue vidéo jamais réalisée d'un coucher de Soleil martien. En 30 secondes, à partir de clichés pris les 4 et 5 novembre dernier par le rover Opportunity, ce film diffusé par le JPL condense 17 minutes du lent plongeon de notre étoile derrière l'horizon de la planète rouge.


Coucher de Soleil sur Mars, novembre 2010.
Crédit: Nasa/JPL
Couleurs extraterrestres
Qu'y remarque-t-on ? D'abord que, sur Mars, le coucher de Soleil ne se pare pas de ces teintes rougeâtres qui nous sont familières. Au contraire le Soleil, enveloppé de bleu, semble simplement s'éteindre doucement à l'approche de l'horizon. Ces différences sont dues au fait que la diffusion de la lumière ne se fait pas de la même façon dans les atmosphères martienne et terrestre. La pression atmosphérique, sur Mars, est cent fois plus faible que sur Terre. Par contre, le ciel martien est très chargé de poussières (ce sont elles qui bleuissent l'environnement immédiat du Soleil).

L'autre aspect spécifique aux couchers de Soleil martiens est moins évident ici: c'est la petitesse du disque solaire. Mars étant en moyenne 50% plus éloigné du Soleil que la Terre, notre étoile y est moins grosse sur le ciel !



Phobos devant le Soleil
En même temps que cet étonnant coucher de Soleil, le JPL diffuse une vidéo du transit de Phobos devant le Soleil, le 9 novembre dernier. Le plus gros satellite de Mars, dont l'origine demeure mystérieuse, reste trop petit vu depuis le sol pour masquer le Soleil.



David Fossé, le 23 décembre 2010
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6477

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Dim 30 Jan 2011 - 1:03

Opportunity: sept ans sur Mars !

Le robot mobile de la Nasa a atterri sur la planète rouge le 25 janvier 2004, en vue d'explorer quelques centaines de mètres des plates étendues de Meridiani Planum. Sept ans plus tard, jour pour jour, il est toujours en bon état de marche, affiche 26,7 km au compteur et a toujours pour mission de rallier un gros cratère d'impact de 22 km de diamètre encore situé à plus de 6 km.

Opportunity en route vers tous les records
Pour un engin conçu pour durer 3 mois et pour parcourir 800 m, ses performances constituent un véritable record. S'il est déjà le robot à avoir parcouru la plus longue distance sur une autre planète, il est encore en retrait par rapport au Lunokhod 2 qui a couvert en 1973 plus de 37 km à la surface de la Lune (qui n'est pas une planète).


Sur Mars, Opportunity continue à avaler les kilomètres sept ans après le début de sa mission.
Crédit: NASA/JPL-CALTECH/CORNELL/C&E Photos
Halte au cratère Endurance
Opportunity s'est posé le 25 janvier 2004 dans une petite cuvette située à 730 m d'un beau cratère d'impact appelé Endurance. Avec un diamètre de 200 m, il présentait un intérêt géologique et a été la première destination du rover. Il l'atteint le 3 mai 2004 et découvre plusieurs strates mises à jour par l'impact.


Le cratère Endurance.
Crédit: NASA/JPL-CALTECH/CORNELL/C&E Photos
Vue sur l'intérieur du cratère Endurance.
Opportunity passe le reste de l'année 2004 à explorer Endurance, s'aventurant même à l'intérieur où il observe d'étranges roches.

Cap au sud vers Victoria
En janvier 2005, après avoir croisé la tôle froissée de son bouclier thermique (éjecté peu avant son atterrissage un an plus tôt), le robot met le cap au sud vers un autre cratère, plus gros: Victoria. Celui-ci mesure 750 m de diamètre mais distant de 5,6 km, il semble inaccessible.

C'est sans compter avec la robustesse d'Opportunity qui progresse parfois de plus de 120 m par jour. En avril, toutefois, l'engin s'ensable profondément dans une due trop haute pour lui. Il y reste planté pendant des semaines.


Traces de roues d'Opportunity dans la dune Purgatory.
Crédit: NASA/JPL-CALTECH/CORNELL/C&E Photos
Opportunity a photographié la dune où il s'est ensable en 2005.
Le 21 juin 2005, il s'échappe enfin de son piège de sable et il poursuit sa route. Jusqu'au bord occidental du cratère Victoria, où il s'arrête en septembre 2006. Comme pour Endurance, le robot s'aventure sur les parois internes de la dépression météoritique.


Vue du cratère Victoria par Opportunity.
Crédit: NASA/JPL-CALTECH/CORNELL/C&E Photos
Vue panoramique sur le cratère Victoria.
Objectif fou: le cratère Endeavour
Les pilotes du robot, au Jet Propulsion Laboratory, gagnent en confiance et décident alors, en septembre 2008, de l'engager dans une improbable traversée du désert de dunes de Meridiani Planum, jusqu'au cratère Endeavour, distant cette fois de 11 km.

L'objectif mesure 22 km de diamètre et promet de révéler des couches géologiques encore plus profondes que ses deux prédécesseurs.

Des météorites et encore des cratères
Dans son périple depuis 2004, Opportunity a découvert quatre météorites ferreuses.

Le 22 novembre 2010, peu après avoir dépassé la mi-chemin de son incroyable voyage vers Endeavour, il passe à proximité d'un petit cratère couvert de sable baptisé Yankee Clipper.

Depuis le 17 décembre 2010, il est auprès du cratère Santa Maria, 80 m de diamètre. La sonde Mars Reconnaissance Orbiter l'a même photographié à cet endroit. Il lui reste environ 6 km à parcourir à travers les dunes jusqu'à son objectif...


Cratère Santa Maria vu par Opportunity.
Crédit: NASA/JPL-CALTECH/CORNELL/C&E Photos
Fin 2010, Opportunity est arrivé au bord du cratère Santa Maria qu'il a photographié et contourné.
Sept ans sur une seule vidéo
Les responsables de la mission ont résumé les explorations d'Opportunity dans une vidéo (en anglais) ci-dessous:



Pour Opportunity, l'aventure continue !

Philippe Henarejos, le 25 janvier 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6643

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Dim 30 Jan 2011 - 20:00

Près du pôle Sud de Mars

Cela peut paraître surprenant, mais il s'agit bien de la surface de Mars, photographiée ici en haute résolution par la sonde MRO.


Une fosse de glace près du pôle Sud de Mars.
Crédit: NASA/JPL/Univ. of Arizona/Ciel et Espace Photos
Au printemps, près du pôle Sud de la planète rouge, la sublimation de la calotte de glace de dioxyde de carbone crée de curieux motifs qui évoluent avec le temps. C'est le cas de cette fosse d'environ 500 m de diamètre.

Lorsque l'on compare une vue plus large de la même région avec une autre réalisée en 2007, les changements sont évidents. Ils permettent aux planétologues de tester leurs théories sur le climat martien.

David Fossé, le 28 janvier 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6663

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 5 Mar 2011 - 21:52

La Nasa n’abandonne pas Spirit

Cela va faire un an que Spirit, le rover de la Nasa enlisé dans les sables de Mars, reste obstinément muet. Un silence inquiétant pour les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL), en Californie, qui redoublent pourtant d'efforts pour rétablir le contact.


Définitivement immobilisé dans le cratère martien Gusev, Spirit ne donne plus signe de vie depuis près d'un an.
Crédit: DR/UMSF
Une période propice aux retrouvailles
Mars étant sortie de conjonction solaire (pendant environ deux semaines, tous les 26 mois, le passage de Mars derrière le Soleil occasionne un blackout des communications), les tentatives de liaison avec Spirit peuvent désormais reprendre. Elles bénéficieront de conditions optimales d'ici deux semaines, lorsque le Soleil sera à son plus haut dans le ciel martien, permettant à Spirit de produire un maximum d'énergie. Au-delà, les espoirs de retrouvailles s'amenuiseront singulièrement.

Divers scénarios envisagés
Mettant à profit cette dernière chance, les ingénieurs du JPL ont accru et perfectionnée leur méthode dite « sweep and beep », qui consiste à stimuler Spirit pour l'inciter à répondre plutôt que se contenter d'écouter. Différentes éventualités de dysfonctionnements sont prises en compte: il est notamment possible que le robot ne sache plus quelle heure il est ou que sa fréquence de réception soit déréglée.

La fin d'une histoire mouvementée ?
Pour beaucoup au JPL, la longue histoire avec Spirit a forgé un véritable attachement. D'autant que le robot leur en aura fait voir de toutes les couleurs: atterrissage un peu brutal en 2004, bug de l'ordinateur de bord, roue coincée, et pour finir, enlisement définitif à la surface de la planète rouge en avril 2009. De quoi alimenter l'espoir que Spirit s'en sorte une fois encore.

Laurent Brasier, le 2 mars 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6876

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 5 Mar 2011 - 22:02

Cratère ovale sur Mars

Que se passe-t-il lorsqu'un bolide heurte la surface d'une planète avec une trajectoire presque horizontale ? Il creuse probablement un cratère ovale, similaire à celui que la sonde Mars Express a photographié à la surface de la planète rouge en août 2010.


Le cratère ovale de 78 km de long situé au nord d'Hellas, sur Mars.
Crédit: ESA/DLR/FU Berlin/Ciel et Espace Photos
Cette vue en perspective du cratère (qui n'a pas encore reçu de nom) a été constituée à partir de photos stéréo prises par Mars Express. Outre une résolution d'environ 15 m, elle permet de se rendre compte que cette dépression de 78 km de long pour 25 km de large est assez profonde: environ 2 km. Ses éjectas en forme d'aile de papillon laissent penser aux scientifiques qu'elle a été creusée par deux fragments issus d'un même bolide.

Ce cratère ovale se situe à 21° de latitude Sud et à 55° de longitude Est, au nord du grand bassin d'impact de Hellas. A 50 km de son extrémité boréale, se trouve un autre cratère allongé, peut-être créé par un corps tombé simultanément selon une trajectoire voisine. Peut-il s'agir de blocs éjectés lors de la formation de Hellas ? L'origine exacte de ce type de cratères reste encore à déterminer.

Philippe Henarejos, le 4 mars 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6886

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Ven 11 Mar 2011 - 17:54

Mars: sous les galets, la glace !

Il y a de grandes quantités d'eau glacée à faible profondeur dans le sol de la planète Mars. C'est ce que semblent démontrer les données de deux sondes spatiales, Mars Express l'européenne et Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) l'Américaine. Mieux, cette glace serait présente à des latitudes équatoriales, et pas seulement près des pôles, comme l'avait découvert la sonde Phoenix.


Sur Mars, les roches et les dunes du fond du cratère Holden cachent de la glace.
Crédit: NASA/JPL/Univ. of Arizona/Ciel et Espace Photos

Cette image de MRO montre en détail l'intérieur du gros cratère d'impact Holden (150 km de diamètre): il est l'un des endroits où cette glace a été détectée. Selon les scientifiques auteurs de la découverte, il y aurait entre 50 et 500 kg de glace par mètre-cube à une profondeur de moins de 2 à 3 m. Elle pourrait constituer le vestige d'épisodes glaciaires relativement récents subis par la planète rouge.

Localisé à 26° de latitude Sud, le cratère Holden se situe exactement en bordure d'une vaste région dont le sol est occupé par de grandes réserves de glace.

La détection a été faite grâce à des spectro-imageurs infrarouges embarqué à bords des deux sondes et qui permettent d'avoir des signatures thermiques des strates qui affleurent, par exemple sur les pentes de cratères d'impacts.

Les astronomes avaient suspecté l'existence de cette glace à faible profondeur il y a deux ans lorsqu'ils avaient observé des dépôts de givre autour de petits cratères d'impacts récents. Ils ont maintenant quantifié ces réserves d'eau glacée.

Philippe Henarejos, le 9 mars 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6907

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Jeu 24 Mar 2011 - 19:25

Spirit sur Mars: dernier espoir ?

Spirit, le robot immobilisé dans les sables de la Planète rouge ne répond plus aux ingénieurs de la Nasa depuis un an. Aura-t-il survécu au terrible hiver martien ?

  • Retrouvez toutes les images de Mars >>
Arrivé sur Mars en janvier 2004, le robot américain Spirit a précédé de trois semaines sont jumeau Opportunity dans le cadre de l'ambitieux programme Mer (Mars Exploration Rovers). Mais les deux engins n'ont pas suivi la même voie. Opportunity a déjà dépassé les 20 kilomètres de chemin parcouru dans Meridiani Planum, s'offrant au passage un record de longévité (détenu depuis 1982 par la sonde Viking 2), et il poursuit sa route en direction du cratère Endeavour. C'est là qu'il trouvera peut-être des couches géologiques très anciennes mises à nu par la violence de l'impact à l'origine de cette excavation de 22 kilomètres de diamètre.

Pour Spirit, les choses ont été un peu plus compliquées. Arrivé dans le cratère Gusev, il s'est enlisé à plusieurs reprises au cours des 8 kilomètres effectués en six ans. C'est à partir de janvier 2010 qu'il a été considéré comme définitivement incapable de continuer sa progression, après des mois d'enlisement au pied des collines Columbia. Il faut dire que Spirit était handicapé par le blocage de certaines de ses roues. Pour autant les ingénieurs de la Nasa espéraient continuer à l'utiliser comme base scientifique fixe, notamment pour observer le ciel en vue de mesurer avec précision les mouvements de rotation de Mars.

Dernières tentatives
Malheureusement il n'a pas été possible de réorienter les panneaux solaires dans la bonne direction. Privé d'énergie, Spirit s'est mis en hibernation et a cessé de communiquer avec la Terre depuis le 22 mars 2010. L'hiver martien est arrivé ensuite (Spirit est installé dans l'hémisphère sud) et il y a fort à craindre que le froid ait endommagé certains circuits électroniques. À la Nasa personne n'a jamais perdu espoir de reprendre contact avec Spirit. Les différentes antennes du réseau DSN (Deep Space Network) situées en Californie, en Espagne et en Australie ont servi à de multiples reprises pour envoyer des ordres au rover dans l'espoir de le réveiller. Les scientifiques pensent qu'il leur reste quelques infimes chances de reprendre contact avec Spirit au cours de ce mois où l'ensoleillement est optimal sur le site du rover.

S'ils échouent, les ingénieurs de la Nasa diront définitivement adieu à Spirit qui leur a fourni six années d'observations scientifiques majeures alors qu'il était initialement conçu pour une mission de 90 jours.


Cette image est un montage qui montre la position dans laquelle doit se trouver le rover Spirit sur Mars depuis janvier 2010.
© Nasa/Stu Atkinson
Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences     Le 23 mars 2011 à 11h27
Source Actualité Futura-science: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/spirit-sur-mars-dernier-espoir_28948/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 26 Mar 2011 - 0:44

Éventails polaires sur Mars

Ce cliché montre un véritable champ d’éventails de sable, qui témoignent du réchauffement de la calotte saisonnière du pôle Sud martien.

L’image, d’une résolution de 25 cm par pixel, a été prise par la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter, avec sa caméra Hirise. Elle fait partie d’une série permettant de suivre le réchauffement qui affecte la calotte saisonnière australe au printemps.


Ces éventails de sable parsemant la calotte saisonnière Sud de Mars trahissent la vaporisation du gaz carbonique gelé.
Crédit: NASA/JPL/Univ. of Arizona/Ciel et Espace Photos
On pense que le dioxyde de carbone gelé (CO2) qui la compose est chauffé en profondeur par le Soleil. Passant brusquement à l’état gazeux, le CO2 s'évapore dans l'atmosphère en geysers, qui transpercent la calotte.

Le sable éjecté en même temps retombe alentour, sous forme d’éventails en raison des vents dominants. Par endroits, des zones plus claires témoignent peut-être d’un phénomène de recondensation du gaz carbonique.

Laurent Brasier, le 25 mars 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7002

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Mer 30 Mar 2011 - 19:36

La Nasa renonce à la 3D sur Mars

Curiosity, ne filmera pas la surface de Mars avec les caméras stéréo du réalisateur James Cameron. Ainsi en ont décidé les responsables de la mission Mars Science Laboratory, qui doit être lancée en fin d'année.

Curiosity pressé par le temps
Pour obtenir des vues en 3D de la surface martienne, la firme qui développe la caméra fixée sur le mât de Curiosity (la Mastcam), avait dû lui ajouter en urgence des zooms imaginés par le réalisateur James Cameron. Une course contre la montre aujourd'hui perdue: les zooms sont fonctionnels mais ne fournissent pas la même qualité d'image que les caméras à focale fixe. Et Curiosity, qui doit désormais passer des tests en configuration complète avant lancement, ne peut plus attendre.


Le rover Curiosity filmera le sol de Mars en août 2012, mais pas en 3D.
Crédit: NASA/JPL.
La 2D jugée suffisante
Compte tenu de la qualité de ses instruments, la Nasa juge Curiosity suffisamment armé, même en 2D, pour remplir ses objectifs scientifiques ambitieux, dont celui de rechercher des traces de vie présente ou passée sur Mars. La Mastcam peut ainsi réaliser des images à des distances variant de quelques centimètres à plusieurs kilomètres et des vidéos haute définition de 10 images par seconde.

Un Avatar martien remis à plus tard
James Cameron, le réalisateur canadien d'Avatar qui était à l'origine du projet de caméra 3D et collaborait avec la Nasa, se montre confiant pour l'avenir. La technologie développée pour Curiosity, devrait selon lui jouer « un rôle important dans les futures missions ». En attendant, il est toujours possible de voir Mars en 3D grâce à ces clichés pris par Spirit et Opportunity.

Pour en savoir plus sur l'utilisation de la 3D pour mieux comprendre l'Univers, lisez le numéro de novembre 2010 de Ciel & Espace.

Laurent Brasier, le 28 mars 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7008

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Mer 30 Mar 2011 - 21:31

Opportunity dans la dernière ligne droite

L'exploration du cratère Santa Maria achevée, l'infatigable rover martien reprend la route vers son but ultime: l'impressionnant cratère Endeavour.

Trois mois autour de Santa Maria
Depuis décembre 2010, Opportunity étudiait les abords du cratère Santa Maria, une petite cuvette de 80 m de diamètre et 9 m de profondeur. Dans sa traversée du désert des dunes de Meridiani Planum, ponctuée seulement par la découverte de quelques météorites, ce site a constitué une aubaine géologique pour les scientifiques. Il a aussi été un abri pour le rover pendant la période de conjonction solaire durant laquelle les communications avec la Terre ne sont pas possibles.


Opportunity au bord du cratère de Santa Maria, dernière halte avant Endeavour.
Crédit: Nasa/JPL/Cornell, M. Di Lorenzo & K. Kremer.
Encore 6,5 kilomètres d'effort
Désormais, c'est le gigantesque cratère Endeavour que les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory ont en ligne de mire. Après Endurance, Victoria et Santa Maria - des étapes ajoutées à mesure qu'Opportunity faisait la preuve de sa robustesse, cet ultime cratère est aussi le plus grand que le robot aura eu à explorer. Avec ses 22 km de diamètre et ses 300 m de profondeur, ses remparts rocheux d'une cinquantaine de mètres dominent le paysage. Mais il est encore éloigné de 6,5 km.

Un record à la clé ?
Depuis son arrivée sur la planète rouge, le 25 janvier 2004, Opportunity a déjà parcouru 26,7 km. S'il atteint le cratère Endeavour, il affichera donc plus de 33km au compteur. Mais pour battre le record de distance parcourue à la surface d'une autre planète - 37 km, réalisé sur la Lune en 1973 par le robot russe Lunokhod 2 - quelques tours de roues supplémentaires seront nécessaires.

Laurent Brasier, le 29 mars 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7013

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Mer 30 Mar 2011 - 21:32

Opportunity explore le cratère martien Santa Maria

Sur la longue route qui le conduit vers Endeavour, but ultime de son périple martien, le robot Opportunity vient d'effectuer une pause au bord du cratère Santa Maria.
  • Retrouvez toutes les images de Mars >>
La saga des robots sur Mars continue. Bien qu'il reste peu d'espoirs de reprendre contact avec Spirit, enlisé dans les sables des collines Columbia et muet depuis plus d'un an, Opportunity a passé sans problème son septième Noël sur Mars et continue de se diriger vers le cratère Endeavour, une excavation de 22 kilomètres de diamètre qui révèlera peut-être d'anciennes couches géologiques mises à nu par l'impact. Le robot a fait une halte du côté de Santa Maria, un cratère de 90 mètres de diamètre, le plus grand rencontré depuis que le petit rover américain a quitté Victoria en septembre 2008. C'est là qu'il avait mené douze mois d'investigations, son spectromètre révélant que le sol de cette formation avait été gorgé d'eau par le passé.

Depuis plus de deux ans Opportunity avale donc lentement les kilomètres qui le séparent d'Endeavour, le cratère géant. Fatigué par ses années martiennes mais désormais épaulé par l'orbiteur MRO qui lui indique le chemin le plus fiable, Opportunity a pris le temps de découvrir quelques météorites ferreuses et de filmer le coucher du soleil sur la Planète rouge.


Le bras robotisé d'Opportunity a analysé Ruiz Garcia, un caillou au bord du cratère Santa Maria.
© Nasa/JPL/Cornell
Une pause bienvenue
Cet hiver le rover a stoppé sa progression. Une halte indispensable en raison d'une configuration astronomique particulière, la conjonction de Mars. Le passage du Soleil entre la Planète rouge et la Terre a en effet provoqué des perturbations et des pannes de communication avec une interruption totale du 28 janvier au 12 février. Pas question donc de faire prendre à Opportunity des risques inutiles. Le rover s'est donc immobilisé le 15 décembre 2010 à l'extrémité ouest du cratère Santa Maria. Mais cette halte n'a pas été oisive. Les différents instruments scientifiques du robot ont été mis à contribution pour étudier le cratère et tout particulièrement des dépôts de sulfates hydratés déjà révélés par le spectromètre à cartographie minérale CRISM de l'orbiteur MRO.

Progressant par petites avancées, le rover a également utilisé son bras robotisé dont l'extrémité est équipée d'un spectromètre à particules Alpha et rayons X (APXS). Les chercheurs ont jeté leur dévolu sur un caillou qu'ils ont surnommé « Ruiz Garcia » et l'ont bombardé de particules pour analyser sa composition. Puis Opportunity a repris sa route en direction d'Endeavour, à 6 kilomètres de là, une distance qu'il mettra plusieurs mois à parcourir, faisant sans doute en chemin de nouvelles découvertes.


Opportunity face au cratère Santa Maria.
© Mars Exploration Rover Mission/Nasa/JPL/Cornell/Marco Di Lorenzo/Kenneth Kremer
Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences, le 29 mars 2011 à 10h35
Source Actualité Futura-Sciences:
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/des-planetes-habitables-autour-des-naines-blanches_29059/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 9 Avr 2011 - 19:27

Cratère volcanique, cratère météoritique

Deux types de cratères sont visibles sur cette vue en perspective, reconstituée à partir des clichés pris entre le 25 novembre 2004 et le 22 juin 2006 par la sonde Mars Express.

Situé dans l'hémisphère Nord de la planète rouge, le volcan éteint Ceraunius Tholus date probablement de l'Hesperien, une ère géologique de Mars datée d'il y a 3,7 à 3 milliards d'années. Haut de 5500 m, il s'étend sur 130 km et son cratère mesure 25 km de diamètre. La forme plate et lisse de celui-ci pourrait indiquer qu'il a été un lac, à une époque où l'atmosphère de Mars était plus dense.


Ceraunius Tholus et Rahe, deux types de cratères sur Mars.
Crédit: ESA/DLR/FU Berlin/Ciel et Espace Photos
Rahe, avec sa forme ovale (35 km sur 18 km), semble être le résultat d'un impact oblique, à l'image de ce cratère photographié en août 2010. La vallée qui s'y jette est large de 3,5 km et profonde de 300 m. Son delta s'étend au-delà du cratère, vers le nord.

Aurélie Bordenave, le 6 avril 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7036

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 9 Avr 2011 - 19:30

Mars Express survole des volcans jumeaux embrumés

La sonde Mars Express de l'Esa a envoyé des images de volcans coiffés de brume dans l'hémisphère nord de la Planète rouge. Alors que l'activité volcanique a cessé depuis longtemps, la zone a été transformée par des impacts de météorites qui ont déposé des éjectas de matière sur les flancs inférieurs des volcans.
  • Retrouvez toutes les images de Mars >>
L'image que nous propose l'Esa a été réalisée à partir des données de la sonde Mars Express acquises au cours de trois orbites effectuées entre le 25 novembre 2004 et le 22 juin 2006. Aujourd'hui éteints, ces volcans présentent toujours le même aspect mais Mars Express a saisi des nuages de glace à la dérive au-dessus du sommet de Ceraunius Tholus, le plus grand des deux volcans présentés ici. Ceraunius Tholus mesure à la base 130 kilomètres de diamètre pour une altitude de 5.500 mètres par rapport aux plaines environnantes. Son sommet est constitué d'une vaste caldeira de 25 kilomètres de diamètre. Son nom provient du latin tholus qui désigne un dôme conique.

Lorsque Mars Express a survolé une nouvelle fois le volcan pour réaliser la dernière bande de données nécessaires à la reconstitution de l'image finale, les nuages s'étaient dispersés depuis longtemps, ce qui explique la ligne de démarcation qui les caractérise.

Une histoire géologique identique
Les flancs de Ceraunius Tholus sont relativement abrupts et entaillés de profondes vallées qui n'ont pu se former que dans un matériau souple et facile à éroder, comme des couches de cendres déposées au cours des différentes éruptions du volcan. La plus grande et la plus profonde de ces vallées a une largeur d'environ 3,5 kilomètres pour une profondeur de 300 mètres. Elle s'achève dans Rahe, un cratère météoritique de 35 x 18 kilomètres formé par un impact oblique qui rappelle Orcus Patera. Pour les planétologues plusieurs hypothèses peuvent expliquer la présence de telles vallées sur les flans du volcan: tubes de lave effondrés comme on en trouve également sur la Lune, vidange d'un lac qu'aurait pu accueillir la caldeira dans un lointain passé lorsque l'atmosphère de la planète était plus épaisse ou encore fonte de poches de glace souterraines lors d'épisodes éruptifs.

La description de Ceraunius Tholus peut tout autant s'appliquer au nord à son voisin un peu plus petit, Uranius Tholus. Les volcans jumeaux ont également en commun le fait que leurs pentes ont été frappées de différents impacts météoritiques au cours desquels les matériaux éjectés sont venus recouvrir les flans de ces formations volcaniques. Ceci est tout particulièrement observable sur le flan nord d'Uranius Tholus où l'impact à l'origine d'un cratère de 13 kilomètres de diamètre est responsable d'un dépôt de matériaux clairs qui recouvrent la plus grande partie des flancs du volcan.


Volcans jumeaux sous le regard de Mars Express.
© Esa/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences, le 6 avril 2011 à 08h35
Source Actualité Futura-Sciences:
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/mars-express-survole-des-volcans-jumeaux-embrumes_29243/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   Sam 9 Avr 2011 - 19:35

Comment Curiosity va débarquer sur Mars

Un film d'animation de la Nasa montre dans le détail comment son robot mobile, véritable voiture automatique, va se poser sur la planète rouge.

Prévu pour être lancé entre le 25 novembre et le 18 décembre 2011, le Rover Curiosity est actuellement en cours de préparation au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena, en Californie. Il devrait rouler sur les étendues arides de Mars en août 2012. Mais avant cela, il faudra qu'il réussisse une phase délicate de sa mission: son atterrissage.


Curiosity, ici en cours de préparation au JPL, ressemble déjà beaucoup à ce qu’il sera lorsqu’il roulera dans les sables de Mars en août 2012.
Crédit: Nasa/JPL-Caltech.
Une arrivée sur Mars à haut risque
Curiosity est un engin à 2,5 milliards de dollars dont la complexité a occasionné quelques retards avant ses premiers tours de roue. Comme il ne partira qu'en un seul exemplaire, contrairement à Spirit et Opportunity, la Nasa a redoublé de précautions et son atterrissage sera particulièrement surveillé: les deux sondes Mars Odyssey et MRO suivront son arrivée sur Mars et communiqueront toutes les informations utiles en cas de problème. Diverses innovations ont aussi été apportées à la procédure d'entrée dans l'atmosphère, de descente et d'atterrissage.

La Nasa résume toute la phase de descente vers la surface martienne dans la vidéo ci-dessous.

Mars Science Laboratory - Curiosity Rover - Mission Animation
http://www.nasa.gov/multimedia/videogallery/index.html?media_id=78187681
En route vers le Kennedy Space Center
Curiosity ainsi que son bouclier thermique et ses systèmes de descente et de vol seront acheminés vers Cap Canaveral, en Floride, durant les mois de mai et juin 2011. La date du choix du site d'atterrissage n'est pas encore connue.

Un rover égal à une Mini Cooper
Avec Curiosity, les robots mobiles martiens changent d'échelle: avec ses 3m de long et ses 900kg il est deux fois plus gros et cinq fois plus lourd que ses prédécesseurs Spirit et Opportunity. La Nasa le compare à une Mini Cooper, à ceci près qu'il possède 6 roues de 50cm de diamètre, sensées lui permettre de passer des obstacles de 75cm et éviter de s'enliser dans les dunes de la planète rouge, comme Spirit et Opportunity.

Un véritable laboratoire ambulant
Avec ses 10 instruments, Curiosity est bien équipé pour rechercher des traces de vie présente ou passée sur Mars. Le rover dispose d'une véritable trousse à outils, au bout de son bras (tout à gauche de l'image), pour prélever, préparer et analyser des échantillons de sols. Le boitier blanc en haut de son mât abrite un laser qui lui permettra de pulvériser des roches jusqu'à 7 m de distance et analyser leur composition. Il pourra bien sûr filmer ses découvertes, mais pas en 3D comme cela avait été espéré.

Laurent Brasier, le 7 avril 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7041

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu d'actualité sur la planète Mars...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'actualité sur la planète Mars...
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Morbihan Actualités (56)
» CHERCHE BON PLAN POUR SEMAINE SKI EN MARS SEMAINE 11 OU 12
» Gayar, Henri
» [Dossier fluff] Mars
» Les jeux LUDOTRONIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION RADIO et PHOTOS :: INFOS ( ***** ici on parle technique , on donne des infos , etc ... ********* ) :: DIVERS :: Le coin des Astronomes-
Sauter vers: