AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Mar 19 Oct 2010 - 0:04

Un satellite part ausculter le Soleil

La sonde solaire SDO (Solar Dynamic Observatory) doit décoller de Cap Canaveral, en Floride, le jeudi 11 février 2010, entre 10h30 et 11h30, heure locale, après un report de 24h à cause d'une météo défavorable [texte mis à jour le 11/02]. SDO est la première mission du programme "Living With a Star" engagé par la Nasa en 2000.


Le satellite américain SDO va étudier l'activité solaire afin de prévoir les conséquences de ses colères sur la Terre. Crédit: NASA
Son enjeu est d'arriver à prédire les variations de l'activité solaire et leur impact sur la Terre. Ce, afin de prévenir les perturbations engendrées par les éruptions solaires, telles que la coupure générale d'électricité au Québec en 1989, le brouillage des GPS sur la moitié éclairée de la planète en 2006, ou encore la corrosion accélérée des oléoducs.

Ce satellite de 3,2t étudiera le Soleil pendant cinq ans, grâce à trois instruments. Un Imageur Magnétique et Héliosismique (HMI) observera les fluctuations de la photosphère, la couche visible du Soleil qui émet des photons. Un imageur atmosphérique (AIA) étudiera l'atmosphère solaire dans plusieurs longueurs d'onde, afin d'avoir accès à l'activité interne de l'étoile. Enfin, un détecteur ultraviolet (EVE) mesurera la puissance des ultraviolets solaires les plus énergétiques. L'ensemble de ces instruments fournira une image du Soleil tous les dixièmes de seconde ! SDO sera suivie en 2011 par la sonde RBSP (Radiation Belt Storm Probes) afin de compléter l'étude du couple Terre-Soleil.

Aude Pétin, le 9 février 2010
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/evenement/4803_un-satellite-part-ausculter-le-soleil

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Mar 19 Oct 2010 - 0:18

Le Soleil croqué par SDO

Lancé le 11 février 2010, Solar Dynamics Observatory (SDO) est le satellite solaire le plus abouti. Cet observatoire de la Nasa vient de délivrer ses toutes premières images et leur qualité est à la hauteur des attentes.


Le nouvel observatoire solaire SDO commence à produire ses premières images de notre étoile, ici en ultraviolet.
Crédit: NASA
Cette vue en ultraviolet date du 30 mars 2010. Elle montre les protubérances et la surface de notre étoile avec une résolution sans précédent. Les régions rouges sont à 60.000°C. Celles en vert et en bleu dépassent le million de degrés ! Il est important de surveiller ces photons ultraviolets, car ce sont ceux qui ont le plus d’influence sur nos satellites et nos systèmes de communication. Cette mission est prévue pour une durée nominale de 5 ans. Des vidéos du Soleil sont proposées sur le site de SDO.

Jean-Luc Dauvergne, le 22 avril 2010
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/image-du-jour/5244_le-soleil-croque-par-sdo

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX



Dernière édition par tanka le Dim 24 Oct 2010 - 1:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Dim 24 Oct 2010 - 1:31

Un grand cercle sombre sur le Soleil ?

Le 16 octobre, les images du Soleil envoyées en temps réel par le satellite américain SDO avaient un goût d'étrange. Chacun pouvait constater, sur la surface de notre notre étoile, l'apparition d'un large demi-cercle sombre concentrique au disque solaire. Un phénomène exceptionnel repéré par SDO ?


Le 16 octobre, un grand cercle sombre est apparu sur le Soleil.
Crédit: Nasa/SDO/AIA/C&E Photos
Pas tout à fait. Cette figure particulière, en réalité, doit autant aux mécanismes de la physique solaire qu'au penchant inné du cerveau humain à reconnaître des formes géométriques là où il n'y en a pas !

Des arches magnétiques déformées par la rotation
« Les régions sombres allongées et obliques sont des filaments, c'est-à-dire des protubérances en suspension dans la couronne solaire, vues ici en projection sur le disque de notre étoile », explique l'astronome Guillaume Aulanier de l'Observatoire de Paris. « Leur orientation oblique est typique des filaments, elle est due à la rotation différentielle du Soleil, qui tourne plus vite à l'équateur qu'aux hautes latitudes. Le fait qu'on observe deux filaments face à face n'a rien de spécial ni d'inédit. Simplement, ces filaments se sont formés dans deux régions magnétiques localisées aux mêmes longitudes et se sont étirés de concert sous l'effet de la rotation différentielle. »

Une illusion de cercle
Les deux filaments allongés ne sont pas connectés l'un à l'autre. Bref, il n'y a pas d'arc de cercle, comme cela apparaît plus clairement sur la vue à haute résolution ci-dessous.

Soleil par SDO

Notre capacité à donner du sens à des formes aléatoires porte un nom, paréidolie. Constitutive de l'être humain, elle peut conduire tout un chacun à surinterpréter des observations. Même un astronome ! « C'est le travail d'analyse et de traitement d'image qui permet de limiter, pas toujours d'empêcher malheureusement, ce type de travers. » Pour en savoir plus sur notre étoile, écoutez cette série de podcast consacrée aux derniers secrets du Soleil, avec l'astrophysicien Jean-Paul Zahn, sur Ciel&Espace Radio.

David Fossé, le 18 octobre 2010
pour en savoir plus, allez à l'adresse ci-desous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6143

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Dim 24 Oct 2010 - 1:50

SDO voit une éclipse de Soleil

Le satellite SDO (Solar Dynamics Observatory) a observé sa première éclipse partielle de Soleil le 7 octobre 2010. Ce jour-là, c'était bien la Nouvelle Lune, mais aucune éclipse n'était visible sur Terre. SDO, lui, est placé sur une orbite géosynchrone située à 42 000 km de la Terre. Il voit donc la Lune sous un angle différent.


Eclipse de Soleil vue par SDO, crédit: NASA/GSFC/AIA/Ciel et Espace Photos
Malgré cela, de son point de vue, le disque lunaire a presque la même taille apparente que le Soleil, comme pour les observateurs terrestres.

Cette image montre l'intense activité de notre étoile avec une belle protubérance sur la gauche. Notez aussi les irrégularités du limbe lunaire, trahissant les reliefs à la surface de notre satellite.

Lancé le 11 février 2010, ce satellite de la Nasa observe notre étoile dans l'ultraviolet. Un domaine particulièrement exigeant pour la qualité des optiques et le traitement d'image.

Le passage devant notre étoile du bord ciselé et contrasté de la Lune permet aux opérateurs de mieux évaluer les effets de la diffraction sur les optiques. Ils pourront ainsi affiner leur traitement d'images afin de rendre les clichés plus nets.

Une animation du phénomène est visible sur le site de SDO.

JL Dauvergne, le 21 octobre 2010
pour en savoir plus, allez à l'adresse ci-dessous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6193

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Dim 12 Déc 2010 - 2:13

SDO filme une éruption géante sur le Soleil

Le 6 décembre 2010, le satellite d'observation solaire SDO a filmé une magnifique éruption sur notre étoile.


Le Soleil vu le 6 décembre par le satellite SDO.
Crédit: Nasa/SDO/Ciel et Espace Photos
Cette éruption, visible uniquement dans l'ultraviolet, n'a pas donné lieu à une éjection de masse coronale (CME), un de ces événements magnétiques qui peuvent perturber les communications terrestres. De toute façon, la Terre n'était pas située dans la direction de l'explosion.

Un filament long comme 2 fois la distance Terre-Lune
Depuis quelques jours, les astrophysiciens de la Nasa guettaient l'évolution d'un filament géant, long de 700000 km, sur le quart sud-est du Soleil. La boucle s'est finalement brisée, vers 17 h 30, heure française, sous l'œil du satellite SDO.

La vidéo ci-dessous montre l'éruption à la surface de notre étoile.



Le même événement, vu en gros plan.


Le soleil filmé en ultraviolet par SDO.
Crédit: Nasa/SDO
D'autres actus sur SDO sont accessibles sur le site de Ciel & Espace.

Pour en savoir plus sur le Soleil, écoutez ce podcast de Ciel & Espace Radio consacré aux derniers secrets de notre étoile, avec l'astrophysicien Jean-Paul Zahn.

David Fossé, le 7 décembre 2010
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6413

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Dim 23 Jan 2011 - 16:47

SDO repère des trous dans la couronne solaire

Les observations du satellite de la Nasa SDO suggèrent l'arrivée d'un prochain pic d'aurores polaires. Deux trous repérés dans la couronne solaire, et qui font face à la Terre, en seraient la cause.


La sonde SDO a photographié deux trous coronaux (en noir) sur le Soleil.
Crédit: Nasa/GSFC/AIA/Ciel et Espace Photos
Les trous coronaux sont des zones où les lignes de champ magnétique sont ouvertes. Ils sont la source des particules accélérées qui constituent le vent solaire. Ces particules, en entrant dans l'atmosphère terrestre le long des lignes de champ magnétique polaire, deviennent luminescentes et forment les aurores.

Il n'a fallu que quelques jours pour que les deux trous repérés se développent. Ils ont été photographiés entre le 9 et le 12 janvier 2011 par l'instrument AIA sensible au rayonnement ultraviolet, à bord de SDO (Solar Dynamics Observatory).

Ces images ont été utilisées pour réaliser la vidéo ci-dessous. Les deux trous correspondent aux deux taches noires situées l'une au-dessus, l'autre en dessous de l'équateur du Soleil.



Pour une vue en 3D d'un trou coronal, voir cette vidéo en 3D réalisée d'après des images de la sonde solaire STEREO (à regarder avec des lunettes 3D!).



Emilie Martin, le 18 janvier 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6588

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Sam 19 Fév 2011 - 2:32

Éruption solaire record et alerte aux aurores polaires

Le 15 février 2011, vers 1h50 (TU), a été observée la plus violente éruption solaire depuis décembre 2006.

Classées dans la catégorie X, celle des événements solaires les plus énergétiques qui soient, ce type d'éruptions est susceptible de provoquer des ruptures de liaisons radio et des averses de radiations dangereuses pour certains satellites. Leur fréquence est très rare.

L'éruption du 15 février (voir vidéo en bas de page) est d'une intensité de 2,2, mesurée sur une échelle de X1 à X9. Elle s'est produite dans l'hémisphère Sud du Soleil, à partir de la région active 1158.


L'éruption du 15 février vue par SDO.
Crédit: SDO/Nasa.
Un record pour le cycle solaire actuel
C'est la plus grande éruption depuis le début du cycle solaire actuel (le cycle 24), commencé le 8 janvier 2008. Elle semble indiquer que l'activité de notre étoile, plutôt calme jusqu'à présent, est enfin repartie: «C'est comme s'il y avait eu l'explosion d'une bombe atomique, alors que nous n'observions que des pétards. Nous avons beaucoup attendu ce redémarrage», commente Guillaume Aulanier, de l'observatoire de Paris (LESIA).


Avis d'aurores polaires pour le 17 février !
Les éruptions de classe X se traduisent par une éjection de masse coronale (CME), autrement dit une importante bouffée de gaz expulsée dans l'espace. Environ un milliard de tonnes de matière ont ainsi été soufflées vers la Terre.

On s'attend donc prochainement à des aurores polaires. Il faut un certain temps pour qu'une CME atteigne la Terre: une alerte aux aurores a été donnée pour le 17 février 2011. Mais elle concerne les habitants des hautes latitudes terrestres.

Deux éruptions violentes en quelques jours
Cette éruption en suit une de type M (moyenne, 10 fois moins intense que les X) survenue le 13 février 2011 dans la même région du Soleil et plusieurs petites éruptions de type C (100 fois moins intense que les X) au cours des jours précédents. À peine visible au 12 février, la région 1158 s'étendait sur 100 000 km, le 14 février.

« Il est assez fréquent que des séries d'événements se produisent dans la même région avant une éruption de classe X », précise Guillaume Aulanier. Il est d'ailleurs possible que d'autres éruptions de classe X suivent celle-ci dans cette région encore très active.

De précieuses données sur le Soleil
Pour les scientifiques, l'ampleur de l'événement du 15 février est une aubaine, car plus une éruption est grosse, mieux ils peuvent l'étudier.

Comme elle s'est produite non loin de taches solaires, où l'on observe un puissant champ magnétique, ils ont la possibilité de mesurer ce champ et les courants électriques associés, chose très difficile en temps normal. « Avec les éruptions de classe X, beaucoup d'observations sont plus fiables, car tout est plus intense », souligne Guillaume Aulanier.

Des éruptions dont le mécanisme reste encore mal connu: « Si un jour nous comprenons ce qui les déclenche, ce sera un grand pas en avant pour la physique fondamentale et pour la météorologie spatiale », note l'astronome.



Raphaëlle Tilliette, le 17 février 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6785

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Sam 2 Avr 2011 - 16:31

L'activité solaire ne faiblit pas

De nouvelles vidéos montrent notre étoile en pleine forme en train de se diriger vers son pic d'activité prévu pour 2013. Elles ont été réalisées par la sonde solaire SDO (Solar Dynamic Observatory), partie photographier le Soleil voici un peu plus d'un an, le 11 février 2010.

Un réveil tardif
Alors que la reprise de l'activité du Soleil était prévue pour 2007, notre étoile a atteint son minimum d'activité depuis 100 ans au premier semestre 2009. Un réveil tardif survenu au moment où les spécialistes s'interrogeaient sur cette "panne".

Début 2010, les premières taches solaires du nouveau cycle sont apparues.


Protubérance photographiée par SDO.
Crédit: Nasa/SDO/Ciel et Espace Photos
L'arrivée de SDO
Les premières images de la sonde nous sont parvenues en avril 2010. Depuis, le satellite n'a cessé de capturer des images impressionnantes, comme cette éruption géante de fin 2010. Cette semaine encore, SDO a capturé de belles images.

Ci-dessous, un immense nuage de gaz qui jaillit de la chromosphère s'étend dans la couronne solaire. C'est une protubérance de dizaines de milliers de kilomètres de haut ! Cette vidéo a été créée à partir des images de SDO du 19 mars dernier.

La seconde vidéo permet de visualiser, dans l'extrême ultraviolet, les boucles magnétiques où est canalisé le plasma solaire. Elle date du 22 mars dernier.

Aurélie Bordenave, le 30 mars 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7017

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Mer 6 Avr 2011 - 15:06

Le Soleil a rendez-vous avec la Terre

Ce cliché étonnant d'un Soleil mystérieusement tronqué a été pris autour du 15 mars 2011 par la sonde de la NASA SDO (Solar Dynamics Observatory) lancée voici un an.

L'horizon diffus qui masque la partie inférieure du Soleil est celui de la Terre. L'épaisse atmosphère qui entoure notre planète filtre de plus en plus la lumière solaire à mesure que l'on se rapproche du sol. C'est pourquoi on ne distingue pas un horizon net.


Le Soleil vu par SDO, caché en partie par la Terre.
Crédit: NASA/SDO
À cette saison, la sonde SDO se glisse derrière la Terre 72 minutes par jour. À ce moment-là, les trois objets (Soleil, Terre, sonde SDO) sont alignés et une éclipse du Soleil se produit pour SDO.

Cette éclipse a lieu deux fois par an. Pour visualiser le phénomène découvrez une vidéo explicative.

Un filtre Halpha de SDO permet d'apercevoir sur la photosphère (la surface de l'étoile) quelques taches qui apparaissent ici en blanc. De là sortent les protubérances (immenses jets de gaz) visibles autour du disque solaire.

Aurélie Bordenave, le 04 avril 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7026

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Lun 25 Avr 2011 - 21:43

La naissance de taches solaires en 1 minute

Une nouvelle vidéo spectaculaire du satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) permet de suivre pas à pas la formation de taches à la surface du Soleil.

L'événement est survenu en février 2011. Tout a commencé le 7 février avec l'arrivée d'une zone magnétique active sur le bord du Soleil. L'instrument HMI (Helioseismic and Magnetic Imager), embarqué à bord du satellite SDO, qui photographie plusieurs fois par jour l'astre du jour, a suivi son évolution, jusqu'à l'apparition de taches.


Groupe de taches solaires apparu entre le 7 et le 20 février 2011.
Crédit: SDO/Nasa
13 jours condensés en une minute
Une fois les taches apparues, SDO a continué à les observer jusqu'au 20 février, date de leur disparition derrière le limbe solaire (à cause de la rotation du Soleil sur lui-même). Les responsables de l'instrument HMI on ensuite assemblé les images en une vidéo rendue publique le 16 avril sur You Tube. Sa durée d'un peu plus d'une minute est trompeuse puisqu'elle couvre, en accéléré, 13 jours d'affilée.

L'activité solaire a repris
L'apparition de ce groupe de taches rappelle que l'activité solaire a trouvé son rythme de croisière. A comparer avec cette photo prise le 3 avril 2009, lors du minimum du cycle solaire.

Sidir Abaroudi, le 19 avril 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7123

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Mar 19 Juil 2011 - 0:34

Les taches solaires vont-elles disparaître pendant des décennies ?

Selon certains physiciens solaires américains, le cycle de taches solaires pourrait s’interrompre pendant quelques dizaines d’années. Ce ne serait pas la première fois. Cependant, il est trop tôt pour en déduire qu’il en résultera un refroidissement du climat.
  • Observez le Soleil grâce à notre galerie photo >>
Qu’aurait pensé Evry Schatzman des déclarations faites par plusieurs spécialistes du Soleil lors du récent congrès annuel de la Solar Physics Division of the American Astronomical Society ? L’un des pères de l’astrophysique théorique en France, qui a influencé André Brahic et à qui on a rendu hommage le mercredi 25 mai 2011 en donnant son nom au bâtiment du Laboratoire d’Astrophysique de Meudon (LAM), était en effet un grand spécialiste de la structure des étoiles.

Or, Frank Hill, l’un des membres les plus importants du National Solar Observatory (NSO), vient d’annoncer que lui et plusieurs de ses collègues prévoient une baisse importante du nombre de taches solaires au cours du prochain cycle solaire. Il pourrait même ne plus y en avoir du tout pour une période de plusieurs dizaines d’années. On sait en effet, grâce à la compilation du nombre de taches solaires sur la surface de notre étoile depuis l’époque de leur découverte par Galilée, qu’il existe un cycle de onze ans avec un maximum et un minimum de taches. Mais de 1645 à 1715, on n’a observé aucune tache sur le Soleil.

Curieusement, cette absence d’activité de notre étoile a coïncidé avec une période de grand froid sur la Terre. Baptisée le minimum de Maunder, cette interruption du cycle solaire semble bien corrélée à ce que les climatologues appellent le Petit Âge glaciaire.


Une forte éruption solaire accompagnée d'une importante éjection de matière
observée par le satellite SDO en juin 2011.
© Nasa, SDO/YouTube
Nous sommes actuellement dans le 24e cycle solaire observé par l’Humanité et le Soleil est bien actif, comme l’ont montré les impressionnantes images d’une éruption solaire prise récemment par SDO. Sur quelles observations les chercheurs se basent-ils pour prévoir une baisse du nombre des taches solaires, voire une suppression temporaire de celles-ci d’ici plusieurs années ?

Des indices concordants
Il se trouve que l’on peut connaître jusqu’à un certain point ce qui se passe à l’intérieur du Soleil grâce à l’héliosismologie. C’est ainsi qu’à l’aide de six stations d’observations réparties sur la Terre et faisant partie du Global Oscillation Network Group (GONG), des mesures des oscillations de la surface du Soleil peuvent être faites. Ces oscillations sont causées par les ondes sonores se propageant à l’intérieur de notre étoile et, comme les ondes sismiques sur Terre, leurs caractéristiques dépendent de l’état du milieu dans lequel elles se propagent.

Les astrophysiciens ont ainsi découvert qu’un courant de matière est-ouest à l’intérieur du Soleil, migrant périodiquement des latitudes moyennes vers l’équateur de notre étoile, pouvait servir d’outil de prédiction pour l’apparition des taches solaires lors d’un cycle. Or, alors qu’ils s’attendaient à voir le début d’une nouvelle migration de ce courant, rien de tel n’a été observé, suggérant que le 25e cycle serait, au minimum, retardé. Il ne se produirait alors qu’à l’horizon 2021-2022.

Ce qui renforce la probabilité de l’occurrence de ce phénomène est que le champ magnétique du Soleil est en train de baisser depuis au moins treize années. Il faut savoir que ce sont les lignes de champ magnétique du Soleil qui, en inhibant localement la convection de la matière solaire, font chuter sa température de surface, provoquant l’apparition des fameuses taches. Elles correspondent en effet à des zones plus froides, donc moins brillantes, et qui apparaissent plus sombres.

Une troisième observation, là aussi au niveau des caractéristiques du champ magnétique du Soleil, mais dans sa couronne, suggère qu'une anomalie est en train de se produire. Cette observation indiquerait qu’il faudrait s’attendre à un faible maximum du nombre de taches solaires en 2013.

Quelles seraient les conséquences possibles sur le climat? On ne sait pas vraiment et Frank Hill insiste bien pour dire que lui et ses collègues prédisent une baisse drastique du nombre des taches solaires dans l’avenir, et non un prochain Petit Âge glaciaire. On ne connaît pas assez l’influence sur le forçage solaire d’un tel phénomène pour en déduire que cela invalidera les prédictions du Giec.


Le nombre de taches solaires montré en ordonnées sur ce graphique est calculé en comptant le nombre de groupes de taches solaires et le nombre
de taches solaires individuelles. C'est la somme du nombre de taches solaires individuelles et dix fois le nombre de groupes. Comme la plupart
des groupes de taches solaires ont, en moyenne, environ dix taches, cette formule pour compter les taches solaires donne des chiffres
fiables, même lorsque les conditions d'observation ne sont pas idéales et les petites taches difficiles à voir. On voit sur ce graphique
les prédictions pour le cycle actuel, le numéro 24. C'est le suivant, le numéro 25, qui pose problème.
© David H. Hathaway, Marshall Space Flight Center, Nasa
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences, le 16 juin 2011 à 17h25
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/les-taches-solaires-vont-elles-disparaitre-pendant-des-decennies_30904/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Dim 7 Aoû 2011 - 0:13

SDO observe le crash d’une comète sur le Soleil

C'est une première: le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) a filmé le 6 juillet 2011 une comète en train de se désintégrer à l'approche du Soleil.

La comète se prend pour Icare
D'abord repérée par les coronographes du satellite SOHO le 5 juillet, la comète a ensuite pu être observée en détail par le satellite SDO. Et pour la toute première fois, nous assistons en direct à la désintégration totale d'une comète !

Sur les images de SDO, elle a disparu en seulement 15mn ! Reste aux astronomes à reconstruire sa trajectoire afin de déterminer précisément si elle s'est volatilisée au contact de la photosphère, ou bien avant. Elle a très bien pu se trouver à court de glace à sublimer simplement sous l'effet de l'intense rayonnement de notre étoile.


Cette vue montre la comète dans ces derniers instants. La flèche indique sa trajectoire.
Crédit: Nasa/SDO
SDO: plus rapide et mieux résolu
Depuis le lancement du satellite SOHO en 1995, l'observatoire solaire a repéré plus de 2000 comètes, et bon nombre d'entre elles ont fini leur trajectoire à la surface de notre étoile. Mais ces événements sont rapides et difficiles à détecter. Ils n'ont jamais été vus directement.

Les coronographes de SOHO, qui occultent le disque de notre étoile, permettent de voir arriver les comètes. Mais il faut ensuite une bonne résolution dans le temps et l'espace pour les voir se désintégrer à la surface de notre étoile.

C'est là que le nouveau satellite SDO, lancé le 11 février 2010, prend le relais. Il délivre des images plus résolues, enregistrées toutes les 10 secondes: c'est la clef du succès.

Les vidéos
La vidéo ci-dessous montre l'arrivée de la comète dans le champ du coronographe grand champ de SOHO Lasco C3. Elle est repérée par un cercle rouge sur la première image.

Cette vidéo est issue du coronographe Lasco C2 de SOHO, le champ est resserré par rapport à Lasco C3.

Enfin, la vidéo de SDO montrant les derniers instants de la comète. Celle-ci est difficile à voir: elle arrive par la droite du champ et meurt sur la gauche du champ. Pour mieux la distinguer, n'hésitez pas à passer en résolution maximale directement sur YouTube, et en plein écran. Pour choisir la pleine résolution, cliquez sur 360p et choisissez 720p à la place. Pour passer en plein écran, cliquez sur les flèches en bas à droite de la vidéo.

JL Dauvergne, le 13 juillet 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7510

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Lun 8 Aoû 2011 - 17:24

SDO filme une comète kamikaze

Grâce au satellite solaire SDO, on vient d'observer pour la première fois la désintégration totale d'une comète qui plongeait dans le Soleil.
  • Découvrez les comètes en images >>
Le 10 mai dernier, l'observatoire spatial SOHO avait filmé la chute d'une comète sur le Soleil. La vidéo proposée par la Nasa montrait l'astre chevelu se précipiter en direction de notre étoile puis disparaître derrière le disque occulteur du coronographe du satellite. En effet, pour observer les régions solaires périphériques, SOHO dispose d'un coronographe dans lequel un cône central cache le Soleil de façon à ne pas éblouir le capteur. Les scientifiques un peu frustrés devaient donc se contenter jusque-là d'imaginer la fin de la comète se vaporisant dans la fournaise de notre étoile.

Mais depuis février 2010 les astronomes disposent d'un nouvel observatoire solaire, SDO (pour Solar Dynamics Observatory), capable d'observer l'atmosphère solaire dans un grand nombre de longueurs d'onde, comme l'ultraviolet extrême. Le 6 juillet dernier, SDO a réalisé une vidéo pendant une quinzaine de minutes montrant l'évaporation d'une comète victime de la chaleur et des radiations solaires. L'orbite de l'astre chevelu laisse penser qu'il devait s'agir d'une comète membre du groupe de Kreutz, du nom de l'astronome allemand qui en 1901 confirma l'existence de cette famille de comètes circulant à proximité du Soleil.


Première observation de la désintégration d'une comète dans le Soleil.
© Nasa/SDO
Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences, le 18 juillet 2011 à 12h27
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/en-bref-sdo-filme-une-comete-kamikaze_31455/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Mer 24 Aoû 2011 - 23:47

Eruption solaire record

L'activité solaire bat son plein. Après trois éruptions puissantes successives entre le 1er et le 4 août une nouvelle éjection de masse coronale, encore plus forte, s'est produite le 9 août à 8h05 TU (10h05 en France). Le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) a saisi cet instant où les lignes de champ magnétique solaire se sont brisées et reconnectées. L'événement est visible à droite du disque solaire, sous la forme d'une région très brillante. Le satellite SDO a permis de réaliser une vidéo du phénomène.

Cette éruption est classée dans la catégorie X, la plus puissante. Elle atteint le degré 7 dans cette catégorie, ce qui en fait l'une des plus énergétiques jamais enregistrées. Les grandes quantités de gaz chaud qui ont été expulsées dans l'espace ne se dirigent pas vers la Terre, ce qui ne provoquera pas d'aurores polaires ni de perturbations dans les communications radio.


L'éruption solaire du 9 août 2011 vue par SDO.
Crédit: Nasa.
Par comparaison, les éruptions de classe M des premiers jours d'août, qui elles pointaient vers la Terre, atteignaient une puissance égale au dixième de celle-ci.

Une vidéo (en anglais) explique les différentes classes d'éruptions solaires, B, C, M et X, qui chacune comporte 9 échelons, à la manière de l'échelle de Richter pour les séismes. Chaque classe est dix fois plus énergétique que la précédente. Bien que la classe X ait 9 degrés, il est possible que des éruptions plus fortes se produisent: le record date de 2003 avec une explosion ayant atteint le 28e degré...

Philippe Henarejos, le 10 août 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7510

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Lun 24 Oct 2011 - 15:35

Soleil d’automne

L'été est fini mais le Soleil conserve toute sa vigueur ! Peu après l'équinoxe d'automne, ce 23 septembre à 9h04 TU, le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) a pris cette image de notre étoile. Prise dans une longueur d'onde située dans l'ultraviolet, elle révèle l'ampleur de l'activité magnétique du Soleil.

Toutes les boucles brillantes sont des lignes de champ magnétique qui s'échappent de la surface et replongent vers le Soleil. Ces boucles sont la plupart du temps associées à des taches sombres, qui se forment régulièrement, et que l'on peut observer en lumière visible à travers un télescope muni d'un filtre protecteur.


Le Soleil, au moment de l'équinoxe d'automne 2011, par SDO.
Crédit: NASA/SDO/AIA
Un nouveau groupe actif, visible sur le limbe gauche, a fait son apparition. Cette zone magnétique située au-dessus d'un groupe de taches (immatriculé 1302 par les spécialistes) pourrait provoquer de belles éruptions dans les jours qui viennent. Il a déjà été à l'origine d'une éruption importante le 22 septembre 2011 à 11h TU.

Le cycle d'activité solaire de 11 ans, qui a démarré avec deux ans de retard est désormais bien lancé, avec plusieurs éruptions spectaculaires, comme celle du 9 août 2011. Il s'approche de son maximum attendu pour 2013.

Philippe Henarejos, le 23 septembre 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7843

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Mar 25 Oct 2011 - 23:58

Une tache solaire visible à l’œil nu

Un vaste groupe de taches solaires, visible à l'œil nu avec un filtre protecteur adapté, est apparu sur le limbe du Soleil. Il est si actif que des aurores polaires sont annoncées pour le lundi 26 septembre.

Une observation à la portée de tous
Apparu le 21 septembre 2011 au limbe du Soleil, le groupe de taches baptisé AR1302 est très facilement observable, pour peu que l'on prenne quelques précautions impératives.

Si vous ne disposez pas de moyens de protection, vous pouvez attendre le coucher du Soleil et le regarder directement au moment où l'astre est posé sur l'horizon. Et surtout pas avant ! Car le rayonnement reste encore potentiellement dangereux pour l'œil. Les lésions à la rétine causées par les ultraviolets sont indolores, mais irréversibles. Les yeux des enfants sont encore plus sensibles à ce risque.

Pour se protéger efficacement, le plus simple est de regarder à travers un filtre astronomique laissant passer seulement 1/100 000 de la lumière (par exemple, l'Astrosolar). Ou encore avec des lunettes "éclipse" en bon état (vérifiez qu'elles ne sont pas trouées en les passant devant une lampe).


Le Soleil vu par SDO le 26 septembre 2011.
Crédit: NASA/SDO/AIA
Vous pouvez aussi tenter de projeter l'image du Soleil sur un écran blanc à travers des jumelles ou un instrument astronomique - en évitant strictement de regarder directement dans ceux-ci !

Une zone très active
Le groupe AR1302 est particulièrement actif. Peu de temps après son apparition le 22 septembre, à 11h, il a été le siège d'une éruption de classe X (parmi les plus puissantes).

De nouveau le 24 septembre 2011, une double éruption a été enregistrée dans cette zone. Le flux dégagé se dirige actuellement vers la Terre et doit arriver le lundi 26 à 16h, avec une incertitude de plus ou moins 7h. Il a une chance de l'ordre de 25% de provoquer une tempête magnétique. Des aurores polaires seront donc peut-être observables ce soir.

Vous pouvez surveiller l'activité géomagnétique sur Spaceweather ou le site du NOAA. Si ces sites indiquent une activité importante, nous vous conseillons de scruter l'horizon nord en début de nuit.

Un tache solaire sous surveillance
Il sera intéressant de suivre ce groupe de taches dans les prochains jours, car il n'est pas encore passé exactement au centre du disque solaire. En cas d'éruption solaire importante lorsqu'il sera dans cette zone, les chances de voir des aurores polaires sur Terre seront maximales. Rappelons que les plus importantes d'entre elles sont parfois visibles depuis la France.

Dans le numéro d'octobre de Ciel&Espace actuellement en kiosque, l'article « À la poursuite des aurores boréales », vous donnera plus d'informations sur les aurores polaires.

JL Dauvergne, le 26 septembre 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7850

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Mer 16 Nov 2011 - 0:03

Une énorme tache solaire à observer !

L'activité solaire bat son plein. Le 3 novembre 2011, sur le bord est du Soleil (à gauche), l'une des plus gigantesques taches est apparue. Elle mesure 80.000km de long pour 40.000km de large ! Cette image du Soleil entier, sur laquelle la tache est visible à gauche, a été prise par le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO), lancé en février 2010.

Cette tache, immatriculée Active Region-1339, a donné lieu à une éruption solaire de grande ampleur le 3 novembre à 20h27 TU. Le flot de particules qu'elle a émis n'était pas dirigé vers la Terre. Mais la tache va faire face à notre planète d'ici quelques jours, à mesure que le Soleil tournera sur lui-même. Si une telle éruption se reproduit, cela pourrait causer des perturbations électromagnétiques et un beau spectacle d'aurores polaires. A suivre sur le site Spaceweather.com.


La Région Active solaire AR-1339, visible sur le bord gauche du Soleil grâce au satellite SDO.
Crédit: NASA/SDO/AIA/C&E Photos
Le spectacle, pour l'instant, il est sur le Soleil lui-même. La tache AR-1339 est visible à l'œil nu (en se protégeant d'un filtre approprié - regarder le Soleil quelques secondes directement provoque des lésions irréversibles de la rétine) sous la forme d'un minuscule point noir.

A la lunette (toujours munie d'un filtre), un faible grossissement permet de la détailler. Elle apparaît en perspective en raison de la rotondité du Soleil. Il est possible de distinguer plusieurs zones sombres - des taches proprement dites - englobées dans une vaste zone de pénombre. C'est cette zone de pénombre qui mesure 80.000km de long.

A mesure que les jours vont passer, AR-1339 va migrer vers le centre du disque solaire et sera encore plus facile à voir. Si la météo n'est pas bonne, vous pouvez toujours l'observer en direct grâce aux images du satellite SDO.

Bonne observations !

Philippe Henarejos, le 4 novembre 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8074

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Sam 31 Déc 2011 - 18:30

L'imagerie médicale peut servir... à prédire les colères du Soleil

Un groupe d’astrophysiciens américains transpose à la physique solaire les techniques de traitement d’image utilisées en médecine pour détecter des cancers du sein. Grâce à elles, ils construisent un système d’analyse automatique des images du Soleil. Le but est de prédire ses colères qui menacent notre civilisation technologique.

Depuis longtemps, l’humanité sait que les colères du Soleil peuvent perturber le fonctionnement de divers systèmes terrestres. Ainsi, en 1859, alors que l’astronome Richard Carrington avait observé une très forte éruption solaire, l’orage magnétique qui en résultait rejoignait la Terre dix-huit heures plus tard en causant des surtensions dans le câble de télégraphe traversant l’Atlantique.

De nos jours, avec le développement des réseaux électriques et surtout des télécommunications par satellite, il est devenu très important de prédire de telles tempêtes pour, par exemple, couper les parties vulnérables de l’électronique d’un satellite afin d'éviter qu’elles ne soient endommagées. On comprend donc qu’indépendamment de l’intérêt intrinsèque de mieux comprendre la physique solaire, plusieurs missions spatiales aient été lancées pour savoir comment et pourquoi notre étoile déchaîne ses colères. On peut citer le satellite SOHO et tout dernièrement le Solar Dynamics Observatory (SDO). Les informations et les images que ces instruments nous donnent sont impressionnantes mais, malheureusement, le grand astrophysicien solaire Evry Schatzman n’est plus là pour en prendre connaissance et les analyser.


Des images du Solar Dynamics Observatory (SDO).
© SpaceRip-YouTube
La complexité de la physique des plasmas solaires est telle qu’il est très difficile de construire une véritable météorologie solaire. Dans ce but, un groupe d’astrophysiciens américains développent un système automatique d’analyse des images de SDO pour tenter de réaliser rapidement des prédictions fiables. Ils viennent d’exposer le bilan de leurs travaux dans un article sur arXiv.

Des programmes d'analyse des images qui apprennent
Les données analysées proviennent d’observations effectuées à dix longueurs d’onde différentes. Mais comme l’atmosphère solaire est plutôt transparente, plusieurs images de structures se mélangent et il est particulièrement ardu d’en tirer des informations pertinentes pour la prédiction des humeurs du Soleil. Les chercheurs ont donc développé quinze programmes informatiques différents bien spécialisés. Certains se concentrent sur les éjections de masses coronales et d’autres sur les taches solaires par exemple.

Surprise, les astrophysiciens ont eu l’idée d’utiliser des techniques d’imagerie médicale employées pour dépister les cancers du sein. Un tel travail revient à décomposer les images de 1,6 million de pixels en 1.024 blocs. Pour chaque bloc, un programme calcule diverses quantités comme l’entropie - une mesure du désordre dans l’image. Lors du dépistage des cancers du sein, les valeurs de ces quantités indiquent la présence d’une tumeur. Dans le cas présent, elles renseignent sur les taches solaires et bien d’autres structures. Les programmes sont actuellement en train d’apprendre à reconnaître ces structures sur les images qui proviennent de SDO toutes les 12 secondes. L’espoir des chercheurs est que cette technique débouche un jour sur de véritables prédictions à court terme des colères du Soleil.


Sur cette image, avec une éruption solaire, on a représenté en bas à droite la Terre.
© SOHO-EIT Consortium, Esa, Nasa
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences, le 30 décembre 2011
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/limagerie-medicale-peut-servir-a-predire-les-coleres-du-soleil_35637/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Jeu 12 Jan 2012 - 18:07

Première éruption solaire de l’année

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour assister à la première éruption solaire de 2012 puisque celle-ci a eu lieu le 2 janvier à 15h30 heure de Paris.

Alors qu’elle s’est produite du côté de notre étoile opposé à la Terre, l’éruption a été visible sous la forme de longs filaments de plasma émergeant du disque solaire, à droite sur cette image du satellite SDO. L’éruption a été suivie d’une éjection de matière coronale dirigée vers Mercure qu’elle a atteinte 24h plus tard. Si ce nuage de particules chargées avait été dirigé vers la Terre, nul doute qu’il y aurait provoqué de belles aurores polaires.


La première éruption solaire de 2012.
Crédits: NASA/SDO/Cnes
Le Soleil devrait connaître de plus en plus d’éruptions de ce type dans les mois à venir puisqu’il se trouve sur la phase ascendante de son cycle d’activité de 11 ans, lequel devrait culminer en 2013.

L'actualité spatiale, le 6 janvier 2012
Source Cnes: http://image-cnes.fr/1-loeil-du-satellite/premiere-eruption-solaire-de-lannee/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Sam 14 Jan 2012 - 0:22

Spectaculaire éruption sur la face cachée du Soleil

L'image, prise par le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) est étonnante. Une triple éjection de matière coronale surprise sur le limbe du Soleil. L'événement a eu lieu le 2 janvier 2012 soit à 14h45 TU, au moment de l'année où la Terre est au plus près du Soleil. En réalité, l'explosion qui expulse de la matière vers l'espace a pris sa source sur l'hémisphère opposé du Soleil, au-dessus de la tache solaire AR1384, visible au bord droit du Soleil sur cette image du 30 décembre 2011. Les grandes arches lumineuses qui en résultent émergent ensuite du bord du Soleil.


Gros plan sur l'éruption solaire du 2 janvier 2012 par SDO.
Crédit: NASA/SDO/AIA/C&E Photos
Une vidéo de l'éruption faite à partir des images de SDO permet de mieux de rendre compte de la géométrie du phénomène. On note au passage qu'entre le début et la fin, le Soleil a légèrement tourné sur lui-même. Cette éruption n'a eu aucune conséquence sur la Terre. Elle s'est développée dans une direction très différente de celle de notre planète.

Philippe Henarejos, le 13 janvier 2012
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8403

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Ven 20 Jan 2012 - 20:18

Alerte aux aurores boréales pour la nuit du 21 au 22 janvier

Une bouffée de particules soufflée le 19 janvier 2012 par une éruption solaire fonce actuellement vers la Terre à plus de 1000km par seconde. Elle devrait atteindre notre planète entre le 21 janvier 2012, à 16h30 heure française, et le 22 janvier, à 6h30. Quelques belles aurores boréales, peut-être visibles jusqu'aux Latitudes de la France, sont attendues pour ce week-end.

Une éruption dirigée vers la Terre
L'éruption solaire du 19 janvier est de puissance moyenne. Sur l'échelle qui range les éruptions par énergie croissante - notée B, C, M, X, chaque niveau étant divisé en neuf sous-niveaux, elle a été classée M3 par les spécialistes du Soleil.


Le Soleil observé hier à 17h13 heure française par le satellite SDO. L'éruption est visible sur le quadrant en haut à gauche.
Crédit: NASA/SDO
Cependant, elle s'est produite alors que la Terre lui faisait face. La bouffée de particules chargées qu'elle a créée, essentiellement des protons et des électrons, va donc interagir dans les heures qui viennent avec le champ magnétique de notre planète.


L'éruption solaire du 19 janvier a eu lieu vers 17h, heure française. Cette vidéo
montre d'abord le groupe de taches d'où elle est partie, puis deux vues de
l'éruption par l'Observatoire solaire SDO dans deux longueurs d'onde
différentes, et deux autres vues par les satellites STEREO,
(Solar TErrestrial RElations Observatory) qui
regardent chacun une face du Soleil.
Crédit: Nasa SDO & Nasa Stereo
Orages géomagnétiques et aurores boréales
La bouffée de particules émise par le Soleil va perturber le champ magnétique terrestre. Selon l'importance de ces perturbations, elles ne devraient pas être très fortes puisque l'éruption ne l'est pas, des interruptions dans les communications pourraient survenir. On attend surtout de belles aurores boréales, provoquées par le piégeage des particules chargées du Soleil dans le champ magnétique de notre planète. Lorsque ces particules se déversent dans la haute atmosphère, à proximité des Pôles, où plongent les lignes du champ magnétique, elles frappent en effet ses atomes (oxygène, azote...) et les forcent à émettre de la lumière.

Ce sont ces lueurs colorées que nous aurons peut-être la chance d'observer dans la nuit du 21 au 22 janvier 2012, vers l'horizon Nord. Pour mieux comprendre les colères du Soleil, écoutez le podcast consacré à notre étoile sur Ciel&Espace Radio, avec l'astrophysicien Jean-Paul Zahn.

David Fossé, le 20 janvier 2012

Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8450

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Jeu 2 Fév 2012 - 1:28

La tempête solaire a touché la Terre

L’énorme éruption solaire observée ce week-end a comme prévu atteint notre planète hier. Après de magnifiques aurores polaires, elle a généré quelques désagréments, mais pas de catastrophes.

La prévision de la météo solaire a bien fonctionné. Avec les instruments installés dans l’espace sur les satellites SDO (Solar Dynamic Observatory) et SOHO (Solar Heliospheric Observatory), les humeurs du Soleil sont aujourd’hui très suivies. Le 19 janvier, une forte éruption solaire avait produit une éjection de masse coronale ou CME (Coronal Mass Ejection), annonciatrice d’un regain d’activité solaire… et d’aurores polaires. Elles n’ont pas manqué et de courageux photographes, bravant le froid en Norvège et en Finlande, ont saisi le week-end dernier de superbes images d’aurores boréales.

Bombardement de protons sur la haute atmosphère
Mais notre étoile avait encore de l’énergie en trop et a récidivé lundi matin, avec une éruption classée au niveau M 8,7, sur une échelle qui compte cinq niveaux (A, B, C, M et X), la plus forte depuis 2005 nous dit la Nasa. Le Soleil a déployé l’éventail complet des événements possibles lors d’une éruption. Emissions de rayonnements électromagnétiques dans toutes les longueurs d’onde, dont le domaine X (très énergétique) mais aussi une CME et même une production de SEP (Solar Energetic Particles), c’est-à-dire des protons, des électrons et d'ions lourds avec des énergies allant de quelques dizaines de keV à un GeV environ. Les particules les plus rapides peuvent atteindre jusqu'à 80% de la vitesse de la lumière.


L’éruption solaire du 23 janvier 2012 observée par le coronographe C3 de l’Observatoire spatial SOHO.
L’image de gauche montre les éjections massives de matière. Saisie quelques heures plus tard,
l’image de droite révèle les traces des protons rapides qui percutent
la matière déjà éjectée, donnant cet effet de neige.
© Soho/Esa/Nasa
Fusant à quelques milliers de km par seconde, ils étaient attendus sur Terre mardi 24. Ils sont bien arrivés, arrosant à 15h00 TU soit 16h00 en France, la haute atmosphère de leur énergie énorme. Ce bombardement s’est logiquement traduit par des émissions d’ondes radio, risquant de provoquer des fantaisies dans les télécommunications des régions polaires, en particulier pour les satellites et les avions. La compagnie Delta Airlines, qui devait gérer à ce moment plusieurs vols entre l’Asie et les États-Unis, a préféré dérouter ces avions pour éviter des complications aux équipages. Pour l’instant, on ne déplore aucun dégât…

* Le communiqué de la Nasa annonçant l'arrivée de la CME
* Communiqué de la Nasa sur les éruptions solaires
* Un article sur Science.gouv avec le premier film d'une CME en 1935

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences, le 25 janvier 2012
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/la-tempete-solaire-a-touche-la-terre_36262/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Sam 25 Fév 2012 - 21:21

Le satellite SDO observe une éclipse partielle de Soleil

Le mardi 21 février, jour de carnaval, a été l'occasion pour le Soleil de se masquer en partie. Une éclipse partielle qu'on ne pouvait observer que de l'espace, ce que n'a pas manqué de faire SDO.

Les éclipses de Soleil ne sont observables qu'au moment de la Nouvelle Lune, seule période où la position des deux astres peut permettre leur alignement avec la Terre. Cet alignement n'est parfois pas tout à fait rigoureux et l'éclipse n'est alors pas visible depuis notre planète mais seulement depuis l'espace, situation que l'on rencontre également quand la Lune est à l'apogée au moment d'une éclipse. La Terre se trouve alors trop loin de la limite du cône d'ombre.


L'éclipse partielle de Soleil du 21 février 2012 photographiée par SDO en ultraviolet.
© Nasa/SDO
L'observation des éclipses depuis l'espace est d'un grand intérêt pour les scientifiques puisque les caméras des satellites échappent aux aléas météorologiques, mais encore faut-il que le satellite se trouve dans l'ombre de notre satellite naturel au moment du phénomène. Le 15 janvier 2010 le petit satellite européen Proba-2 avait déjà observé la plus longue éclipse annulaire du millénaire qu'on pouvait également suivre en Afrique. Sa caméra SWAP (Sun Watcher using APS detectors and imaging processing) avait alors révélé en ultraviolet le bord du Soleil non éclipsé en pleine activité. Cette fois, c'est la sonde SDO (Solar Dynamics Observatory) qui a observé une éclipse partielle.

Une rare occultation de taches solaires
Depuis février 2010 les astronomes ont à leur disposition un nouvel observatoire solaire, SDO, qui leur permet d'observer l'atmosphère de notre étoile dans un grand nombre de longueurs d'onde. Cette surveillance de la météo solaire est indispensable pour faire face aux éruptions dont les particules énergétiques ne produisent pas seulement de belles aurores boréales mais peuvent également mettre en danger les satellites ainsi que les astronautes lors de leurs sorties extravéhiculaires. En combinant les images prises par SDO, qui peut à l'occasion filmer une comète kamikaze, et celles des sondes STEREO, il est désormais possible de voir le Soleil en totalité. Le 21 février, la Nouvelle Lune est donc passée en partie devant le Soleil, un spectacle que seul SDO pouvait apprécier depuis son altitude à 36.000km au-dessus de nous. Grâce à sa caméra de 16 mégapixels capable de produire des images en haute définition de l'atmosphère solaire dans dix fréquences différentes de l'UV extrême, SDO a fourni des clichés très détaillés qui ont permis d'observer les irrégularités du bord lunaire avec ses creux (cratères) et ses bosses (montagnes) sur fond de plasma solaire.


Pendant l'éclipse partielle du 21 février 2012, la Lune a brièvement masqué le groupe de taches solaires AR 1422, une occasion rare pour
les scientifiques d'étudier la proportion des rayons UV émis par ces anomalies magnétiques.
© Nasa/SDO
Pendant l'éclipse, la Lune a brièvement masqué le groupe de taches solaires AR 1422, une forte source d'émission de rayons ultraviolets dont les astronomes de la Nasa ont vu chuter l'intensité, une occasion rare de mesurer le taux d'émission d'un groupe de taches par rapport au reste de la surface du globe solaire. L'observation de cette éclipse de Soleil depuis l'espace a également été l'occasion pour les techniciens de recalibrer les instruments de la sonde en étudiant par exemple les effets de la diffraction de la lumière sur l'optique du télescope et les grilles de support des filtres. Signalons que la prochaine éclipse de Soleil visible sur Terre sera annulaire et aura lieu le 20 mai 2012 au-dessus de la Chine, du Japon et de l'océan Pacifique nord avant de s'achever en Californie.

Par J-B Feldmann, Futura-Sciences, le 22 février 2012
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/le-satellite-sdo-observe-une-eclipse-partielle-de-soleil_36941/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Mer 7 Mar 2012 - 21:04

Puissante éruption pour la nouvelle tache solaire géante AR 1429

Une importante éruption à la surface de notre étoile s'est produite lundi 5 mars sous le regard des satellites solaires. Son point d'origine est une nouvelle tache solaire géante, AR 1429.

Le cycle solaire actuel qui porte le numéro 24 est désormais bien entamé. Il ne se passe plus un jour sans que notre étoile ne montre quelques petites traces sombres, des anomalies magnétiques qui se traduisent par des taches, zones sombres où la température 4.000K est moins élevée que sur le reste du disque solaire, 6.000K. Observées à l'œil nu pour la première fois en Chine il y a plus de 2.000 ans, les taches solaires sont étudiées par les astronomes depuis Galilée et l'on doit à un amateur allemand, Heinrich Schwabe, d'avoir découvert au XIXe siècle leur périodicité selon un cycle qui oscille entre 8 à 15 ans.


La violente éruption solaire du 5 mars 2012 a été enregistrée par les instruments
du satellite SDO comme le révèle cette image réalisée dans l'ultraviolet.
© Nasa/SDO
Plus on approche d'un maximum solaire, dont le prochain devrait se produire en 2012-2013, et plus le nombre et la taille de ses taches augmentent, tout comme les CME (Coronal Mass Ejection), ces éjections de masse coronale qui envoient dans l'espace des flots de particules énergétiques. Quand la Terre reçoit ce flux de plasma, les aurores boréales se déclenchent et nos systèmes électroniques de communication s'affolent. AR 1429 est la toute nouvelle tache solaire géante qui fait parler d'elle. Apparue le 2 mars elle est déjà à l'origine de la plus forte éruption enregistrée ces dernières années.

Une éruption solaire de niveau X-1
Pour évaluer la puissance des éruptions solaires, les astronomes utilisent une échelle à cinq niveaux notés de A pour Anodine, B, C, M à X pour eXtrême, et dix sous-niveaux de 1 à 10. L'éruption enregistrée par le satellite solaire SDO (Solar Dynamics Observatory) le 5 mars est classée X-1, et pour la première fois depuis la fin du dernier cycle solaire en 2006 une CME est entrée dans le club très fermé des éruptions de classe X. Il faut dire que la tache solaire qui l'a produite ne passe pas inaperçue, comme ont pu s'en rendre compte les astronomes amateurs qui peuvent en ce moment observer un Soleil plein de surprises.


Cette image réalisée dans le domaine visible le 5 mars 2012 montre l'ampleur de
la nouvelle tache solaire AR 1429 apparue trois jours plus tôt.
© Nasa/SDO
AR 1429 pourrait en effet largement contenir plusieurs fois la Terre tant son étendue est conséquente. Comme AR 1302 apparue en septembre dernier ou AR 1339 deux mois plus tard, cette nouvelle tache solaire géante est sans aucun doute visible à l'œil nu, à condition bien entendu de filtrer comme il convient la lumière de notre étoile pour ne pas être victime de lésions irréversibles de la rétine. Des précautions qu'il faudra prendre également le 6 juin prochain pour observer sans danger le transit de Vénus. Lorsque s'est produite l'éruption du 2 mars, la Terre n'était pas en face de la tache AR 1429, ce qui nous laisse temporairement à l'abri des effets de cette tempête solaire. Une nouvelle violente éruption dans les jours qui viennent, alors que la rotation du Soleil entraîne AR 1429 au milieu du disque, pourrait produire de sérieuses perturbations sur notre planète.

* SDO

Par J-B Feldmann, Futura-Sciences, le 6 mars 2012
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/puissante-acruption-pour-la-nouvelle-tache-solaire-gacante-ar-1429_37244/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   Ven 9 Mar 2012 - 1:59

AR 1429 produit une éruption solaire géante

L’énorme tache solaire AR 1429, que Futura-Sciences montrait hier, a fait des siennes cette nuit avec une explosion de très forte puissance atteignant le niveau X-5, observée et filmée par les satellites GOES et SDO. La tempête solaire devrait toucher la Terre entre le 8 et 9 mars.

Apparue le 2 mars et surveillée de près, la tache solaire AR 1429 a été le siège d’une explosion très forte le 5 mars, atteignant le niveau X-1. Rappelons que les éruptions solaires sont classées en 5 niveaux - A, B, C, M et X, avec dix sous-niveaux de 1 à 10. Cette zone éruptive dont la longueur est de quatre fois le diamètre de la Terre, abrite le dixième événement de ce genre depuis le début du regain d’activité solaire dans un cycle qui porte le numéro 24 et dont l’amorce remonte à 2008.


L'observatoire solaire a observé dans plusieurs longueurs d'onde
l'éruption solaire (solar flare) de la tache AR 1429.
© Nasa/SDO/AIA science team/Camilla
Corona (SDO)/YouTube
L’éruption de cette nuit a été repérée à 0h28 TU soit 1h28 en France, par le satellite géostationnaire GOES. L’Observatoire solaire SDO a pu filmer l’événement dans plusieurs longueurs d’onde. Ces énormes phénomènes d’origine magnétique se produisent, en période d’activité solaire, au niveau de la photosphère et produisent de volumineux jets de matière à de grandes distances.

Aurores polaires en vue
Ils s’accompagnent aussi de puissantes émissions électromagnétiques dans différentes longueurs d’onde, le visible mais aussi les domaines radio et X. Ils peuvent être suivis d’Ejections de Matière Coronale (CME, Coronal Mass Ejection).


L'éruption solaire de la tache AR 1429 le 7 mars 2012 à 0h28 TU, observée par l'Observatoire solaire SDO dans l'ultraviolet. Elle a atteint le niveau X-5.
© SDO/AIA
C’est ce qu’a produit l’éruption de cette nuit. La Terre devrait recevoir un peu de cette manière éjectée entre le 8 et le 9 mars. Ce débarquement de particules électriquement chargées pourrait générer quelques désagréments dans les communications et, surtout, produire de très belles aurores polaires. Mercure et Vénus, plus proches du Soleil, devraient, elles, être davantage touchées que notre planète.

* SDO, l'Observatoire solaire de la NASA
* SOHO, l'Observatoire solaire de l'ESA et de la NASA

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences, le 7 mars 2012
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/en-video-ar-1429-produit-une-eruption-solaire-geante_37283/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
SDO (Solar Dynamic Observatory) OBSERVE LE SOLEIL ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» KTP Girafes au coucher de soleil
» coucher de soleil
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION RADIO et PHOTOS :: INFOS ( ***** ici on parle technique , on donne des infos , etc ... ********* ) :: DIVERS :: Le coin des Astronomes-
Sauter vers: