AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires

Aller en bas 
AuteurMessage
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mar 19 Oct 2010 - 0:48


Des galaxies derrière Hélix

A l'aide de leur télescope de 2,2 m de La Silla (Chili), les astronomes de l'Observatoire européen austral ont réalisé ce cliché étonnant de la nébuleuse planétaire Hélix, distante de 700 années-lumières.


Crédit: ESO

Non seulement il couvre un grand champ mais en plus il révèle une multitude de galaxies lointaines situées en arrière-plan de la nébuleuse.

Hélix est un nuage de gaz en expansion autour d'une naine blanche, vestige d'une étoile similaire au Soleil. Ce gaz provient de l'enveloppe de la défunte étoile. Les astronomes prédisent le même sort au Système solaire dans environ 4,5 milliards d'années, quand le Soleil arrivera en fin de vie.

Philippe Henarejos, le 25 février 2009
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/image-du-jour/2935_des-galaxies-derriere-helix

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mar 19 Oct 2010 - 0:56

La Lyre revisitée

Rares sont les images de la célèbre nébuleuse annulaire de la Lyre à montrer autant d’extensions autour de l’objet. Pour arriver à un tel résultat, les astronomes amateurs de Capella Observatory utilisent un télescope de 600 mm, installé dans le site exceptionnel de Skinakas en Crète et piloté à distance depuis l’Allemagne. Le ciel crétois, à la fois pur et stable, permet d’arriver à une résolution 2 à 3 fois supérieure à celle atteinte habituellement par les amateurs.


La nébuleuse de la Lyre

Soulignons également le savant traitement d’image nécessaire pour arriver à un tel résultat. En effet, l’écart de luminosité entre le centre de la nébuleuse et ses extensions est extrêmement important et impose une harmonisation délicate des hautes et basses lumières. Ce travail permet au passage de faire ressortir la petite galaxie IC1296. Visible en haut à droite, elle est 4000 fois moins brillante que la plus faible étoile visible à l’œil nu.

Jean-Luc Dauvergne,Le 23 septembre 2009
pour agrandir l'image, allez à l'adresse ci-dessous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/image-du-jour/4067_la-lyre-revisitee

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mar 19 Oct 2010 - 1:20

Au cœur de la nébuleuse Dumbbell

Visible avec une paire de jumelles, la nébuleuse planétaire Dumbbell, dans la constellation du Petit Renard, est l'un des plus beaux objets célestes du ciel d'été. Découverte le 12 juillet 1764 par l'astronome français Charles Messier, elle préfigure ce que deviendra le Soleil dans plus de 4 milliards d'années: une naine blanche (visible au centre) entourée d'une vaste coquille gazeuse.


La nébuleuse planétaire Dumbbell. Crédit: Ken Crawford/Ciel et Espace Photos
L'amateur américain Ken Crawford l'a photographiée à l'aide d'un télescope de 80 cm de diamètre et dévoilé ses faibles extensions gazeuses. Il a même créé une version zoomable de son cliché.

Dumbbell se trouve à environ 1250 années-lumière de la Terre. Aisément observable avec un petit instrument, elle est spectaculaire dans un télescope de 200 mm et plus.

Philippe Henarejos, le 31 août 2010.
pour en savoir plus et voir l'image, allez à l'adresse ci-dessous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/5828

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mar 19 Oct 2010 - 1:37

Une nébuleuse planétaire en spirale

Cette étonnante spirale n'est pas une galaxie, mais les prémices d'une nébuleuse planétaire, c'est-à-dire l'enveloppe gazeuse d'une petite étoile en fin de vie.

D'une taille apparente à peine supérieure à celle de Saturne (20" d'arc), cet objet, connu sous le nom d'Iras 23166+1655, vient d'être détaillé à l'aide du télescope spatial Hubble.


Cet embryon de nébuleuse planétaire situé dans Pégase, a été détaillé par le télescope spatial Hubble.
Crédit: ESA/NASA & R.Sahai/C&E Photos
Enveloppée dans un disque de poussières, l'étoile centrale est invisible. Les astronomes naviguent donc en aveugle pour expliquer la structure singulière de cet objet.

La forme spirale suggère une origine périodique au phénomène. En effet, le gaz s'éloigne à la vitesse de 50 000 km/h et 800 ans séparent l'émission du gaz entre deux bras. Cette périodicité s'expliquerait par l'existence d'un système binaire au centre. Dans cette hypothèse, les deux étoiles tourneraient l'une autour de l'autre avec une période de 800 ans.

L'évolution en nébuleuse planétaire est le sort réservé aux étoiles dont la masse est comprise entre 0,5 et 8 masses solaires. Le ciel regorge d'exemples spectaculaires de cette transformation, les plus connus sont M27, M57 et Helix.

Jean-Luc Dauvergne, le 6 septembre 2010
pour en savoir plus, allez à l'adresse ci-dessous
Soursce Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/5865

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Dim 7 Nov 2010 - 0:48

La nébuleuse de la Tortue détaillée

Située à 6500 années-lumière dans la constellation d'Hercule, la nébuleuse planétaire de la Tortue (NGC6210) a été observée en détail par le télescope spatial Hubble. Il s'agit du résidu d'une étoile sensiblement moins massive que le Soleil. Ses enveloppes de gaz externes ont été éjectées. Reste au centre une petite naine blanche en train de se refroidir très lentement.


La nébuleuse planétaire de la Tortue (NGC6210), vue par le télescope spatial Hubble. Crédit: NASA/ESA/Ciel et Espace Photos.
L'image obtenue est d'une résolution sans précédent. Songez qu'avec un télescope amateur, cet objet se dévoile comme une minuscule tache diffuse (de magnitude 9) en grossissant 100 fois au minimum.

Le champ couvert sur ce cliché par la Wide Field Planetary Camera 2 n'est que de 28", c'est 20" de moins que la taille apparente de Jupiter !

En réalité, l'objet est un peu plus étendu, comme le montre un cliché obtenu en 1998, déjà avec Hubble.

JL Dauvergne, le 18 octobre 2010.
pour en savoir plus et voir l'image, allez à l'adresse ci-dessous
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6142





_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Lun 22 Nov 2010 - 0:40

NGC 1514: une nébuleuse en forme d’œuf en gelée

La nébuleuse planétaire NGC 1514, découverte par William Herschel en 1790, est connue sous l'appellation de "Boule de Cristal". Mais en l'observant dans l'infrarouge, le satellite Wise révèle qu'elle est entourée de deux anneaux de poussières qui lui donnent l'aspect... d'un œuf en gelée !


NGC 1514 observé par le satellite Wise, dans le Taureau.
Crédit: NASA/JPL-Caltech/UCLA/Ciel et Espace Photos
Dans l'image ci-contre, où quatre longueurs d'onde sont représentées (3,4 microns en bleu, 4,6 microns en turquoise, 12 microns en vert et 22 microns en rouge), le double anneau est parfaitement visible en orange. En lumière visible, il est noyé par l'éclat des deux étoiles qui trônent au centre...

Lancé le 14 décembre 2009, le satellite Wise a entrepris une cartographie globale de la sphère céleste dans l'infrarouge.

David Fossé, le 18 novembre 2010
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6302

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Sam 18 Déc 2010 - 21:21

Flamboyant cadavre stellaire

Les nébuleuses planétaires sont des cadavres d'étoiles de type solaire. À la toute fin de leur agonie, ces étoiles perdent jusqu'à 1/10 000 de masse solaire par an. Ainsi déshabillées, elles deviennent des naines blanches, c'est-à-dire des astres ultracompacts. Leur rayonnement ultraviolet intense excite le gaz éjecté, formant autour d'elles un flamboyant anneau de matière.


NGC 6572 est une jeune nébuleuse planétaire.
Crédit: Nasa/ESA/Ciel et Espace Photos
Photographiée par le télescope spatial Hubble, NGC 6572 est une jeune nébuleuse planétaire: l'étoile a éjecté ses couches externes voici seulement quelques milliers d'années. L'anneau est donc relativement resserré, d'où son extrême brillance. Il s'affaiblira à mesure que le gaz progressera dans l'espace, à la vitesse de 15km/seconde.

Emilie Martin, le 14 décembre 2010
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6437

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Jeu 13 Jan 2011 - 16:34

NGC 6886: la fin d’une sœur du Soleil

Le télescope spatial Hubble a photographié la petite nébuleuse planétaire NGC 6886, située dans la constellation de la Flèche.

Les objets de ce type signalent la fin d'étoiles moyennes (jusque huit fois la masse du Soleil) par la dispersion dans l'espace de leur enveloppe gazeuse. Ce processus crée des nébuleuses globalement sphériques. Il dure des centaines de milliers d'années.


La nébuleuse planétaire NGC 6886 photographiée par Hubble.
Crédit: NASA/ESA/C&E Photos.
Les constituants de la nébuleuse donnent des indices pour déterminer la structure chimique de l'étoile originale: elle aurait été similaire au Soleil.

Cette image résulte de l'assemblage de plusieurs clichés pris à l'aide de la Wide Field Planetary Camera 2 et de différents filtres.

Raphaëlle Tilliette, le 10 janvier 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6550

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Ven 11 Mar 2011 - 16:59

Le V de l'agonie stellaire

Cet étrange "V" cosmique signale qu'une étoile est en train de mourir. Cette nébuleuse, dite "de Westbrook" est en effet produite par une étoile arrivée en fin de vie (au centre, cachée sous une épaisse couche de gaz et de poussière).


La nébuleuse de Westbrook est générée par une étoile à l'agonie.
Crédit: NASA/ESA/C&E Photos
Située à 2934 années-lumière, elle est sortie de la séquence principale du diagramme de Hertzprung-Russell et est devenue une géante asymptotique: l'hydrogène et l'hélium de son cœur sont épuisés mais continuent de brûler "en couches", ce qui provoque de violentes éjections de matière. Le nuage de gaz qui en résulte est appelé pré-nébuleuse planétaire.

Cette étape de l'évolution stellaire étant brève, les pré nébuleuses planétaires sont rares dans la galaxie. Comme elles sont froides, elles émettent peu de rayonnement visible, ce qui les rend d'autant plus difficiles à repérer.

Le télescope spatial Hubble a photographié la nébuleuse de Westbrook avec la Wide Field Camera 3 sous cinq filtres différents. L'image résultante couvre un champ de 20 secondes d'arc.

Emilie Martin, le 8 mars 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/6896

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mer 13 Avr 2011 - 22:48

L'iris de NGC 2438

A la fixer trop longtemps des yeux, on finit par se demander si ce n'est pas plutôt elle qui nous observe. Cette époustouflante nébuleuse planétaire a été immortalisée par l'astrophotographe Daniel Lopez grâce au télescope IAC80 de l'observatoire de Ténériffe, aux Canaries. Baptisée NGC 2438, elle se situe dans la constellation de la Poupe, à 2 900 années-lumière du Soleil.


Une nébuleuse planétaire vous fixe !
Crédit: OT/IAC/Daniel Lopez
Son « iris » est en réalité une gigantesque enveloppe de gaz éclairée par la toute petite étoile bleue que l'on distingue tapie en son centre. Elle fut découverte 1786 par William Herschel, qui qualifiait à tort ces objets de nébuleuses « planétaires ». En effet, à travers sa lunette de faible résolution, elles présentaient un halo similaire à celui qui entourait les planètes, comme Uranus qu'il avait découverte quelques années plus tôt. Depuis, le nom de « nébuleuse planétaire » est resté, même si on sait aujourd'hui que ces merveilles n'ont aucun rapport avec les planètes.

Les petites tâches bleues qui parsèment la photo sont pour leur part des étoiles de l'amas Messier 46, situé bien plus loin en arrière plan.

Benoît Rey, le 7 avril 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7042

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mar 12 Juil 2011 - 11:42

Une étoile ailée

Lorsqu'elles approchent de la fin de leur vie, les étoiles de moins de 8 masses solaires entrent dans une phase d'instabilité et éjectent peu à peu leurs couches externes pour former une nébuleuse planétaire. Parfois, comme ici IRAS 13208-6020, dans la constellation du Centaure, cette éjection s'effectue dans des directions privilégiées et l'étoile semble déployer des ailes !

Ces ailes de gaz (en fait, des tubes) ne brillent pas par elles-mêmes. C'est le rayonnement de l'étoile centrale, plus intense à mesure que celle-ci se contracte en naine blanche, qui les illumine.


La nébuleuse planétaire IRAS 13208-6020.
Crédit: Nasa/ESA/C&E Photos
Les nébuleuses planétaires, dont on observe ici une naissance, ne durent que quelques milliers à quelques dizaines de milliers d'années. Elles peuvent prendre des formes déroutantes (voir l'exemple d'IRAS 23166+1655) Celle-ci a été photographiée par le télescope spatial Hubble.

Vous pouvez retrouver cette photo et bien d'autres images de l'actualité astronomique sur le site de Ciel&Espace Photos.

David Fossé, le 6 juin 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7315

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Jeu 4 Aoû 2011 - 15:00

La Spiral Planetary Nebula retrouve ses vraies couleurs

Décrite au milieu du XIXe siècle par John Herschel comme un objet très étrange, la nébuleuse NGC5189 intrigue par sa forme en S. Parfois nommée la « Spiral Planetary Nebula », il s'agit en fait d'une nébuleuse planétaire.


Spiral Planetary Nebula.
Crédit: Gemini Obs./TA Rector/R. Gendler/Ryan Hannahoe/Ciel et Espace Photos
En 2007, le télescope Gemini Sud avait obtenu une vue de NGC5189 en fausses couleurs en utilisant des filtres hydrogène, soufre et oxygène. L'astronome amateur américain Robert Gendler a rendu à la nébuleuse ses vraies couleurs en combinant ces données avec des clichés pris par lui-même et l'amateur Ryan Hannahoe à travers des filtres rouge, vert et bleu.

JL Dauvergne, le 8 juillet 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7498

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mar 16 Aoû 2011 - 0:42

La nébuleuse planétaire Kr61 pourrait-elle nous surprendre ?

Les astronomes de l'Observatoire Gemini viennent de présenter une image d'une nébuleuse planétaire découverte récemment, Kr61. Située dans le champ d'observation du télescope spatial Kepler, cet objet céleste pourrait bien remettre en cause quelques idées reçues.
  • Découvrez les images du ciel profond >>
Les nébuleuses planétaires sont les restes d'étoiles défuntes. En dessous de 8 masses solaires, une étoile qui a brûlé son carburant devient une naine blanche, expulsant au passage ses couches extérieures. Ce gaz ionisé par le rayonnement ultraviolet de la naine blanche va se diluer dans l'espace en quelques dizaines de milliers d'années. Cette brièveté explique la rareté des nébuleuses planétaires, environ 3.000 répertoriées actuellement dans notre galaxie.

Jusqu'à présent les astronomes étaient d'accord sur les différentes étapes de la formation des nébuleuses planétaires. Mais depuis quelque temps des voix s'élèvent pour remettre en cause le processus de développement de la bulle de gaz émise par la naine blanche. Comment l'expulsion de ses couches externes peut-elle produire une telle variété de nébuleuses planétaires ? La question mérite effectivement d'être posée quand on met devant soi les photos de quelques-uns de ces objets célestes: quoi de comparable entre les deux panaches de Westbrook, le trognon de pomme de Dumbbell, la tête du Hibou ou encore les perles de la nébuleuse du Collier ? Et voilà nos astronomes qui proposent une hypothèse hardie: ne pourrait-on imaginer la présence de compagnons (étoiles ou planètes) autour de la naine blanche pour expliquer la variété de formes de ces bulles gazeuses ?


L'intrigante spirale de la nébuleuse planétaire Iras 23166+1655 pourrait s'expliquer par la présence
d'un compagnon en orbite autour de la naine blanche centrale.
© Esa/Nasa/R. Sahai
À la recherche de compagnons
L'idée d'astres en orbite autour d'une naine blanche a été prise très au sérieux depuis que le télescope Hubble s'est penché sur Iras 23166+1655, une nébuleuse planétaire en spirale découverte en 2003 dans la constellation de Pégase par le télescope spatial Iras (qui réalisa une cartographie complète du ciel en infrarouge). Pour expliquer cette spirale unique chez les nébuleuses planétaires, les astronomes ont imaginé que la déformation de l'enveloppe gazeuse pourrait être causée par la présence d'une étoile orbitant autour de la naine blanche.

Vérifier la présence d'éventuels compagnons autour de naines blanches demande un instrument capable de détecter de minuscules et périodiques variations de luminosité. Cet instrument pourrait être le télescope spatial Kepler de la Nasa, un redoutable chasseur d'exoplanètes. Restait à dénicher des nébuleuses planétaires dans les portions de ciel que le télescope américain surveille intensément. Les astronomes professionnels ont alors eu l'idée de faire appel aux amateurs pour chercher ces nébuleuses dans les images du Digital Sky Survey. À ce jour, six nébuleuses planétaires ont ainsi été découvertes dans des zones célestes surveillées par la mission Kepler. Kr61 est l'une d'entre elles, dénichée par l'amateur autrichien Matthias Kronberger. Pour George Jacoby, l'astronome qui coordonne l'action des amateurs de ciel profond, « sans cette collaboration étroite avec des amateurs, cette découverte n'aurait probablement pas été faite avant la fin de la mission Kepler. Les professionnels ont un temps de télescope qui leur est précieux et ne sont pas aussi flexibles que des amateurs qui peuvent effectuer cette recherche sur leur temps libre. Voilà une fantastique collaboration entre pros et amateurs. »

Avant que Kepler ne se mette à surveiller Kr61 dans l'espoir d'y détecter un éventuel compagnon à la naine blanche qui en occupe le centre, le télescope Gemini en a réalisé le portrait ci-dessous.


Kronberger 61 est une coquille de gaz ionisé qui ressemble à un ballon de football.
La naine blanche qui en est à l'origine est l'étoile bleue près du centre.
© Gemini Observatory/Aura
Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences, le 29 juillet 2011 à 08h29
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/la-nebuleuse-planetaire-kr-61-pourrait-elle-nous-surprendre_31645/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mer 17 Aoû 2011 - 0:50

Le rond de fumée de la nébuleuse Fine Ring

A la fin de leur vie, les étoiles d'une masse comparable à celle du Soleil, éjectent leurs couches externes de gaz. Bien souvent, la littérature de vulgarisation raconte qu'il en résulte une nébuleuse planétaire donc la forme est sphérique, avec au centre un résidu d'étoile appellé naine blanche.

Hélas, la réalité est plus compliquée. C'est ce que montre cette vue de la nébuleuse Fine Ring (dite aussi Sharpley 1) située dans la constellation australe de la Règle. L'objet semble parfait.


Cette vue de la nébuleuse Sharpley 1 a été obtenue avec le télescope européen NTT de la Silla au Chili.
Crédit: ESO/Ciel et Espace Photos
On pourrait penser qu'il s'agit d'une bulle, dont la zone centrale est plus sombre car l'épaisseur de gaz à traverser est moindre. Il n'en est rien, les astronomes pensent qu'elle a plutôt une forme de beignet vu de face. Celle-ci serait liée au fait qu'au centre de la nébuleuse, il y a non pas une, mais deux étoiles tournant l'une autour de l'autre en 2,9 jours.

JL Dauvergne, le 1er août 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7598

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Ven 26 Aoû 2011 - 0:40

Hubble fait main basse sur la nébuleuse du Collier

Dans le jargon des astronomes, cette nébuleuse a pour nom PN G054.2-03.4. Il s'agit d'une nébuleuse planétaire distante de 15000 années-lumière, située dans la petite constellation de la Flèche (visible en été à proximité d'Albiréo, dans le Cygne). Mais depuis que le télescope spatial l'a prise en photo, la Nasa lui a donné le surnom certes plus évocateur de « nébuleuse du Collier ».


La nébuleuse planétaire du Collier.
Crédit: NASA/ESA Hubble Heritage Team
Cette nébuleuse planétaire est issue d'une histoire particulière. Elle a commencé à se former voici 25000 ans quand deux étoiles ont littéralement fusionné. L'une d'elles, similaire au Soleil, a gonflé en géante rouge comme Chi Cygni au point d'engloutir l'autre, plus petite. Cette dernière a continué à graviter à l'intérieur de l'enveloppe dilatée de la première et lui a conféré un mouvement de rotation plus élevé. Du coup, une partie de son enveloppe gazeuse a été expulsée dans l'espace au point de constituer la nébuleuse.

Sur ce cliché du télescope spatial Hubble, la nébuleuse du Collier nous apparaît telle qu'elle était au terme de 10000 ans d'évolution. Elle mesure mille milliards de kilomètres de diamètre.

Philippe Henarejos, le 12 août 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7632

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Dim 4 Sep 2011 - 20:14

La nébuleuse Dumbbell méconnaissable

Pour les astronomes, certains objets célestes ont une forme si particulière que cela leur donne naturellement un surnom. Ainsi, la nébuleuse planétaire M27 a pour petit nom Dumbbell, c'est-à-dire l'Haltère. Tout simplement parce que ses contours évoquent ceux de l'un de ces objets de culture physique. La nébuleuse aurait tout aussi bien pu s'appeler le Sablier.

Qu'importe: sous l'œil du télescope spatial Sptizer, sensible aux rayons infrarouges, M27 ne ressemble à rien de tout cela. Ce nuage de gaz en expansion situé à 1.250 al. est complètement métamorphosé. C'est que dans l'infrarouge, les poussières deviennent transparentes, ce qui permet de voir les rayonnements émis par divers gaz de la nébuleuse.


La nébuleuse M27, en infrarouge par Spitzer.
Crédit: Nasa/JPL-Caltech/C&E Photos
Sur cette image, apparaît en vert le gaz surchauffé par les rayons ultraviolets de la naine blanche qui se trouve au centre de la nébuleuse. En rouge, ressortent des filaments d'hydrogène mêlés à d'autres éléments plus lourds. Ces gaz, expulsés dans l'espace, vont se disperser et permettre peut-être un jour à d'autres étoiles de se former.

Philippe Henarejos, le 2 septembre 2011.
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7749

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Ven 4 Nov 2011 - 0:15

La nébuleuse M76 en détails

Les astronomes l'appellent la « petite Dumbbell ». Parce que, vue dans un instrument de moyenne puissance, la nébuleuse planétaire M76 ressemble à Dumbbell, alias M27. Sous l'œil du télescope de 1m du Pic du Midi, dans les Pyrénées, elle prend un tout autre visage - celle d'un rectangle encadré par deux lobes.

M76, distante d'au moins 3000 al., est vraisemblablement une nébuleuse planétaire vue de profil. Le rectangle correspondrait à l'épaisseur d'un tore gazeux qui entoure une naine blanche. Il a probablement été émis dans le plan équatorial de l'étoile centrale quand celle-ci achevait sa phase de géante rouge. Les deux lobes sont également des éjections gazeuses venant de l'étoile centrale.


La nébuleuse M76 photographiée au télescope de 1m du Pic du Midi.
Crédit: JL Dauvergne/F. Colas/IMCCE/S2P/Obs. Midi Pyrenees
- C&E Photos
Située dans la constellation de Persée, M76 n'a été photographiée par aucun des télescopes géants de la planète, ni par Hubble. Cette image réalisée avec le télescope de 1m du Pic du Midi, habituellement dédié à l’observation des planètes, est sans doute la plus précise qui existe.

Philippe Henarejos, le 12 octobre 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/7749

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Lun 21 Nov 2011 - 19:51

Une nouvelle nébuleuse planétaire photographiée par des amateurs

Seule une poignée d'astronomes amateurs peuvent se vanter d'avoir découvert une nébuleuse. C'est le cas du Français Pascal le Du. Le 18 août 2011, il a découvert une nébuleuse planétaire qui porte désormais son nom - Du-1.

L'objet, plutôt discret sur son cliché obtenu avec une lunette de 106mm, devient évident sur l'image ci-contre. C'est la première vue en couleur de la nébuleuse Du-1. Elle a été réalisée par les astronomes amateurs allemands de Capella Observatory. Ils pilotent à distance un télescope de 600mm installé en Crète, à l'Observatoire Skinakas.


La nébuleuse Du-1 observée depuis la Crète avec un télescope de 600mm.
Crédit: Capella Observatory/C&E Photos
Juste à droite de la nébuleuse on peut voir un point rouge assez lumineux. Il s'agit d'une autre nébuleuse planétaire déjà connue depuis 1972 - PK094-0.1. Elle est faiblement résolue sur la version de l'image pleine résolution.

JL Dauvergne, le 16 novembre 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8103

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mar 6 Déc 2011 - 1:09

Jeune nébuleuse planétaire dans le Lion

A l'origine de cette nébuleuse située à 3.000 al., une étoile à l'agonie qui éjecte ses couches externes. Repérée comme une source de rayonnement infrarouge par le satellite IRAS (InfraRed Astronomical Satellite ou Satellite Astronomique InfraRouge) dans les années 1980, elle est immatriculée IRAS 09371+1212. Mais les astronomes lui préfèrent volontiers le surnom de « Lion givré » car, située dans la constellation du Lion, elle contient beaucoup d'eau sous forme de petits grains de glace.

On appelle les cadavres stellaires de ce genre des nébuleuses planétaires car, observées dans un petit télescope, ils ressemblent à des planètes. Encore à un stade précoce, IRAS 09371+1212 est une nébuleuse dite protoplanétaire.


Une, voire deux étoiles à l'agonie ont sculpté cette nébuleuse.
Crédits: NASA/ESA/C&E Photos
La structure de ce spécimen est étonnante. Elle comprend un halo (en orangé), un disque entourant l'étoile centrale (ovale sombre, au centre de l'image), des lobes (formant une structure en papillon) et deux immenses boucles. Cette complexité suggère qu'une seconde étoile, pour le moment invisible, contribue à sculpter la nébuleuse. Cette image a été capturée par la caméra ACS (Advanced Camera for Survey) embarqué sur le télescope spatial Hubble.

Le 5 décembre 2011
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8222

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Jeu 5 Jan 2012 - 21:13

Une nébuleuse planétaire verte se cache dans l'amas NGC1846

La surprise en étudiant des clichés pris par le télescope spatial Hubble, des astronomes ont découvert une nébuleuse planétaire verte dans l'amas globulaire NGC1846.

La scène se passe à 160.000 al. de chez nous, dans la constellation Australe de la Dorade. C'est là qu'on observe le Grand Nuage de Magellan qui, comme son cadet le Petit Nuage de Magellan, est en réalité une petite galaxie. Les deux ont été découvertes par le navigateur Ferdinand Magellan au XVIe siècle lors de son tour du monde. Cette région céleste est très prisée des astronomes, surtout depuis le 24 février 1987, date de la découverte de SN-1987a, la première supernova visible à l'œil nu 383 ans après celle observée en 1604 par Johannes Kepler.

Comme c'est le cas pour toutes les galaxies, le Grand Nuage de Magellan est entouré d'un halo dans lequel on observe des amas globulaires, concentrations de centaines de milliers d'étoiles généralement âgées, principalement des géantes rouges. La formation des amas globulaires est sans doute consécutive à des fusions successives de protogalaxies, des événements catastrophiques qui sont accompagnés de vastes flambées de formations stellaires. Le plus célèbre amas globulaire qui gravite autour de notre Voie Lactée est l'amas d'Hercule qui porte le numéro 13 dans le célèbre catalogue Messier. Autour du Grand Nuage de Magellan, le télescope Hubble s'est penché sur l'amas globulaire NGC1846.


Le Grand Nuage de Magellan.
© R. Gendler/J. Hambsch
Une surprise verte...
Au demeurant rien ne distingue NGC1846 des autres amas globulaires. Pourtant les études photométriques menées sur cette concentration sphérique de plusieurs centaines de milliers d'étoiles permettent de distinguer différentes populations stellaires. Il y a bien sûr des étoiles rougissantes aussi vieilles que notre Voie Lactée mais on observe également un grand nombre d'étoiles blanches et bleues. Comme de nombreux astronomes d'aujourd'hui, Giampaolo Piotto de l'Université de Padoue en Italie, pense que les amas globulaires ne sont plus ce que l'on a longtemps cru, en l'occurrence des ensembles d'étoiles ayant évolué de la même façon et supposées toutes du même âge. On y trouve des populations stellaires variées dont la présence est peut-être à rechercher dans des collisions entre ces amas et de vastes nuages moléculaires à l'origine de nouvelles flambées d'étoiles.

Ce n'est pas tant la diversité des étoiles de NGC1846 qui intrigue les scientifiques mais plutôt la présence d'une jolie boule verte, une nébuleuse planétaire. Après vérification il semble bien qu'elle fasse partie de l'amas globulaire et ne soit pas un simple objet céleste placé sur notre ligne de visée. Les amas globulaires contenant une nébuleuse planétaire sont extrêmement rares. On peut citer le cas de M15, l'un des plus denses de notre Voie Lactée où l'on a découvert en 1927 une nébuleuse planétaire appelée Pease 1 sur des photographies prises à l'Observatoire du Mont Wilson, à l'époque où y travaillait Edwin Hubble.


L'amas globulaire NGC1846 et sa nébuleuse planétaire verte photographiés en 2006 par le télescope Hubble.
© Nasa and The Hubble Heritage Team
La présence de nébuleuses planétaires âgées de plusieurs centaines de millions d'années de plus que les plus vieilles étoiles de ces amas a de quoi troubler les astronomes qui vont devoir écrire de nouveaux scénarios pour raconter l'histoire des amas globulaires.

* HubbleSite

Par J-B Feldmann, Futura-Sciences, le 5 janvier 2012
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/une-nebuleuse-planetaire-verte-se-cache-dans-lamas-ngc-1846_35752/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Ven 20 Jan 2012 - 20:14

La Nébuleuse Helix en nouvelles couleurs

Le télescope VISTA (Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy) de l’ESO, à l’Observatoire de Paranal au Chili, a pris une nouvelle image splendide de la nébuleuse Helix. Cette image, prise dans l’infrarouge, révèle les filaments de gaz froid de la nébuleuse, invisibles dans les images prises dans le visible, et met également en évidence un riche arrière-plan d’étoiles et de galaxies.

La Nébuleuse Helix est l’une des nébuleuses planétaires les plus proches de la Terre et parmi les plus remarquables. Elle se trouve dans la constellation du Verseau, à environ 700 al. de la Terre. Cet objet bizarre s’est formé quand une étoile semblable au Soleil était dans les dernières étapes de sa vie. Incapable de garder ses couches externes, cette étoile a petit à petit éjecté des coquilles de gaz qui ont formé la nébuleuse. Elle est en train d'évoluer en naine blanche et correspond au minuscule point bleu que l’on voit au centre de l’image.


Vue de comparaison en lumière infrarouge/visible de la Nébuleuse d'Helix.
Crédits: ESO/VISTA/J. Emerson, Cambridge Astronomical Survey Unit
La nébuleuse est elle-même un objet complexe composé de poussière, de matière ionisée ainsi que de gaz moléculaire, dessinant un très beau motif ressemblant à une fleur que fait briller la lumière ultraviolette intense provenant de l’étoile centrale. L’anneau principal d’Helix mesure environ deux années-lumière de large, ce qui correspond à peu près à la moitié de la distance entre le Soleil et l’étoile qui en est la plus proche. Toutefois, la matière de la nébuleuse s’étend de l’étoile jusqu’à au moins quatre années-lumière. Ceci est particulièrement clair sur cette image infrarouge puisque le gaz moléculaire rouge est visible pratiquement sur toute l’image. Alors que le rayonnement des fines extensions de gaz diffus est difficile à voir dans le visible, les détecteurs spéciaux de VISTA, très sensibles à la lumière infrarouge, le captent facilement.

Le télescope de 4,1m est également capable de détecter une grande quantité d’étoiles et de galaxies d’arrière-plan. La vue puissante du télescope VISTA de l’ESO révèle également une structure fine dans les anneaux de la nébuleuse. La lumière infrarouge met en évidence l’organisation du gaz moléculaire, plus froid. Les paquets de matière s’assemblent en filaments qui irradient à partir du centre, faisant penser à un feu d’artifice céleste.


La Nébuleuse Helix vue par le télescope VISTA.
Crédits: ESO/VISTA/J. Emerson, Cambridge Astronomical Survey Unit
Bien qu’ils semblent minuscules, ces filaments d’hydrogène moléculaire, connus sous le nom de globules cométaires ont une taille comparable à notre système solaire. Les molécules qu’ils contiennent peuvent survivre aux radiations de haute énergie émises par les étoiles en train de mourir, précisément parce qu’elles s’assemblent à l’intérieur de ces globules où elles sont protégées par la poussière et le gaz ionisé. Nous ne savons toujours pas précisément comment ces globules cométaires se sont formés.

Communiqué de presse, du 19 janvier 2012
Source ESO France: http://www.eso.org/public/france/news/eso1205/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Sam 3 Mar 2012 - 21:19

Abell 33, la nébuleuse planétaire modèle

Située dans la constellation de l'Hydre, Abell 33 est une nébuleuse planétaire à la géométrie presque parfaite. Il s'agit du résidu d'une étoile comparable au Soleil. Arrivée en fin de vie, celle-ci a éjecté une bonne partie de son gaz. Savoir comment se façonnent de telles nébuleuses intrigue toujours les astronomes. On pourrait s'attendre à ce qu'elles aient une forme sphérique, mais le cas est plutôt rare.


Abell 33 une nébuleuse planétaire à la géométrie presque parfaite.
Crédits: Adam Block/Mount Lemmon SkyCenter/
University of Arizona
Certaines nébuleuses planétaires présentent des lobes très structurés, comme la petite Dumbbell (M76). D'autres encore semblent déchiquetées comme NGC5189. Cette diversité est probablement liée à la présence ou non d'une seconde étoile, ou de planètes géantes autour de l'étoile moribonde. Notons par ailleurs que certaines nébuleuses semblent sphériques alors qu'elles ont en réalité une forme de sablier. Tout dépend de l'angle sous lequel on les voit.

JL Dauvergne, le 2 mars 2012
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8680

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Jeu 15 Mar 2012 - 23:06

NGC6881, un papillon dans le Cygne

Les nébuleuses planétaires ne sont pas toutes sphériques. Elles affichent une variété de formes. NGC6881, située dans la constellation du Cygne, à 3,5° de l'étoile Sadr, en est l'illustration. Photographiée ici par le Télescope Spatial Hubble, elle arbore deux "ailes" symétriques qui pourraient être dues à la présence en son centre d'une étoile double.

Les astronomes considèrent que l'astre qui a relâché le gaz qui forme la nébuleuse est une étoile en phase de naine blanche dont la masse vaut 60% de celle du Soleil. Elle a expulsé deux paires de lobes bipolaires pointant dans des directions différentes.


La nébuleuse planétaire NGC6881 vue par le Télescope Hubble.
Crédit: NASA/ESA
La distance de NGC6881 n'est pas clairement établie. Une moyenne des estimations réalisées place l'objet à 8.000 al., mais avec une grande incertitude. Si c'est le cas, sa dimension serait voisine d'une année-lumière.

Philippe Henarejos, le 12 mars 2012
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8710

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Jeu 29 Mar 2012 - 22:44

Trois télescopes pour la nébuleuse de la Lyre

Cette belle nébuleuse planétaire, aux extensions gazeuses nombreuses et complexes, est l'une des plus connues des astronomes amateurs. Il s'agit de la nébuleuse annulaire M57, située à plus de 1600 al., dans la constellation de la Lyre. Le secret de sa métamorphose ? Un assemblage savant entre les données de trois télescopes. Le Télescope Spatial Hubble, le géant japonais de 8,2m Subaru et un modeste réflecteur de 38cm de diamètre. Sauf que ce dernier télescope est celui de l’astrophotographe américain Robert Gendler, dont la renommée n'est plus à faire.


La nébuleuse M57 par Hubble, Subaru et... Robert Gendler.
© R. Gendler/Nasa/ESA/NOAJ/CADC/C&E Photos
C'est Robert Gendler qui a construit cette image étonnante sur laquelle apparaissent à la fois des détails au centre de M57 et à sa périphérie. Cette nébuleuse a un âge estimé entre 6.000 et 8.000 ans. Mais les faibles « pétales » gazeux qui l'entourent ont vraisemblablement été émis par l'étoile centrale 10.000 à 100.000 ans plus tôt, quand celle-ci était encore une géante rouge. Aujourd'hui, l'étoile est une naine blanche à peine visible au cœur de la nébuleuse.

Philippe Henarejos, le 26 mars 2012
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8790

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   Mer 16 Mai 2012 - 23:49

Hubble photographie l’Œuf

Cette vue exceptionnelle montre le stade qui précède celui de nébuleuse planétaire. Ici, l'étoile centrale n'est pas encore réduite à l'état de naine blanche. Cette phase est très courte, et ces objets sont peu lumineux. Du coup, on en connaît peu. La Nébuleuse de l'Œuf, vue ici avec le Télescope Spatial Hubble, est la première à avoir été découverte.


La Nébuleuse de l'Oeuf vue par le Télescope Spatial Hubble.
Crédit: NASA/ESA/C&E Photos
On voit un nuage de poussière cachant l'étoile, ainsi que deux jets lumineux. Ils sont sans doute liés au fait qu'il s'agit d'un système double. Les coquilles de gaz concentriques autour de l'étoile se sont formées par des sursauts d'activité successifs. Cet objet reste mystérieux, puisque l'étoile centrale n'est pas visible, il est difficile de déterminer sa distance avec précision. Les meilleures estimations la placent à 3.000 al.

JL Dauvergne, du 23 avril 2012
Source Ciel&Espace: http://www.cieletespace.fr/node/8885

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fenêtre sur les Nébuleuses Planétaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empires Planétaires
» Empires Planétaires
» Assault planétaire
» Campagne Empire planétaire 2011
» 1x13 - Hathor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION RADIO et PHOTOS :: INFOS ( ***** ici on parle technique , on donne des infos , etc ... ********* ) :: DIVERS :: Le coin des Astronomes-
Sauter vers: