AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hurricane Alert...

Aller en bas 
AuteurMessage
ulysse44
Fondateur du forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7075
Age : 50
Localisation : Nantes
Loisirs : la radio ; la photo
Points : 1282
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Hurricane Alert...   Mar 2 Aoû 2011 - 15:50

suivez le cyclone EMILY

http://aprs.fi/?call=a%2FEMILY

_________________
-
SONY ALPHA100 / Objectif MINOLTA 18-70 AF-DT + SIGMA 70-300mm F4-5,6 DG APO Macro
Sony a200 + 70-200mm F2,8 II DG MACRO APO EX HSM SIGMA

Ce que j'aime dans la photo, c'est qu'il n'y a rien de définitif. La meilleure photo c'est celle qui reste à faire.

ULYSSE44
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-radio.forumactif.com/
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Hurricane Alert...   Sam 3 Sep 2011 - 0:48

L'ouragan Irène épargne New York et s'attaque au Canada

L'ouragan Irène, qui frappe la côte est des États-Unis depuis quelques jours, se dirige vers le Canada. Si les dégâts ne sont globalement pas aussi importants que prévu, les vents violents ont tout de même coûté la vie à quelques personnes. L'occasion de faire le point sur ces phénomènes climatiques.
  • À lire, notre dossier complet sur les cyclones >>
L’ouragan Irène, qui frappe actuellement la côte est de l’Amérique du Nord, n’a finalement pas eu l’impact dévastateur que les services météorologiques avaient prévu et n’a pas provoqué énormément de dégâts à New York, selon les premières informations. Michael Bloomberg, maire de la ville, se réjouissait de ne pouvoir recenser ni mort ni blessé.

En dehors de la ville en revanche, depuis que l’ouragan est arrivé sur les côtes de la Caroline du Nord le 27 août, on décompte pour l’instant 18 morts, plusieurs milliers de foyers sans électricité (62.000 à Brooklyn, ville voisine de New York), des centaines d’arbres endommagés et des dégâts matériels importants, comme en témoigne la première vidéo. Ceux-ci devraient d’ailleurs coûter des milliards de dollars de réparation.

L'ouragan Irène rétrogradé
Actuellement, l’ouragan sévit dans le nord des États-Unis, sur l’État du Maine et entre au Canada (par le Québec) où environ 200.000 foyers sont d'ores et déjà privés d’électricité (il est possible de voir le déplacement de l’ouragan en temps réel sur le site du New York Times et la vidéo ci-dessous montre l'évolution de l'ouragan par satellite).


Évolution de l'ouragan Irène, du 19 au 27 août 2011.
© NOAA, YouTube
À titre de comparaison, l'ouragan Katrina qui avait frappé les côtes de la Louisiane en 2005, alors qu’il était en catégorie 3, et dont les vents les plus violents soufflaient à 280km/h, avait causé la mort de plus de 1.800 Américains. Près de 150.000 sinistrés avaient été recensés et hébergés dans des centres d’accueil.

Depuis hier après-midi, Irène a été déclassé, passant d’ouragan de catégorie 1 à tempête tropicale, sur l’échelle dite de Saffir-Simpson, des noms de deux scientifiques du National Hurricane Center (NHC), échelle qui comporte 7 catégories: dépression tropicale, tempête tropicale puis ouragans, classés de 1 à 5. Ce classement dépend notamment de la vitesse des vents, de l’onde de tempête (rehaussement de la mer dû à la tempête) et des dégâts causés par le phénomène (voir l’animation à la fin de l'article).


Les dégâts matériels provoqués par Irène aux États-Unis.
© mobilady, YouTube
Les vents ont en effet fortement diminué puisque de 195km/h quand l’ouragan était à son maximum - ouragan de catégorie 3 - le 24 août au large des côtes cubaines, Irène ne souffle maintenant qu’à 85km/h environ, épargnant ainsi l’État de New York.

Formation des cyclones: un concours de circonstances
Ce sont les vents les plus forts qui sont pris en compte pour classer les ouragans au sein des différentes catégories. Ils se situent juste autour de l’œil du cyclone, qui est une zone de calme. Celui-ci ne se forme d’ailleurs que quand les vents dépassent 117km/h environ (vitesse à partir de laquelle on parle d’ouragan).



les Cyclone - comment ils se forment


les Cyclone - les zones à risques

Formation des cyclones et échelle de Saffir-Simpson des catégories d'ouragan.
© ide.fr
C’est la période de juillet à octobre qui est particulièrement propice à la formation d’ouragans. Celle-ci ne peut avoir lieu qu’au-dessus de l’océan puisqu’elle tire son énergie de l’évaporation de l’eau qui doit être chaude (26°C et plus) et en grande quantité (sur environ 50m d’épaisseur). La rotation de la Terre donne son mouvement à l’ouragan. Ainsi, ils ne peuvent pas se former autour de l’équateur.

Le NHC et la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) avaient prévu que 2011 serait une année au-dessus de la normale, avec environ seize tempêtes tropicales, neuf ouragans de catégories 1 et 2 et quatre ouragans majeurs (catégories 3 à 5), soit 29 événements pour une saison qui s'étale en gros de juin à novembre. Irène est le neuvième phénomène climatique nommé (ouragan ou tempête tropicale) de la saison qui a débuté avec Arlène, fin juin 2011. Mais c'est le premier ouragan, ce qui laisse envisager, si les prévisions sont justes, une saison encore bien chargée...


L'ouragan Irène n'a pas atteint la violence initialement prévue.
Après avoir épargné New York, il se dirige decrescendo vers le Canada.
© Nasa
Par Bruno Scala, Futura-Sciences, le 29 août 2011 à 15h41
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/irene-louragan-epargne-new-york-et-sattaque-au-canada_33081/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Hurricane Alert...   Dim 4 Sep 2011 - 16:17

Un nouvel ouragan dans l'Atlantique

Alors qu'Irène est maintenant sans danger, le National Hurricane Center annonce la formation de Katia, un nouvel ouragan, dans l'océan Atlantique. Même si Katia pourrait évoluer en ouragan majeur, la probabilité qu'il soit dangereux pour la population est faible.

Alors qu’on est encore en train de faire le bilan de l’ouragan Irène qui s'est affaibli jusqu'à passer il y a trois jours dans la catégorie des tempêtes tropicales, après avoir atteint son apogée aux alentours du 25 juillet (ouragan de catégorie 3), on apprend que Katia est en formation et vient juste d’évoluer en ouragan de catégorie 1 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq.

Pour l’instant, pas de menace réelle, puisque Katia, qui s’est formé au large des côtes africaines le 29 août, est encore au beau milieu de l’Atlantique. Mais il progresse néanmoins vers les Caraïbes avec des vents soufflant à environ 120km/h.


L'ouragan Katia, qui vient de passer en catégorie 1, se dirige vers les Caraïbes.
© Weather Underground - Adaptation Futura-Sciences
Encore beaucoup de tempêtes à venir...
Katia est la neuvième tempête nommée de l’année 2011 qui devrait en compter environ 29 selon les prévisions du National Hurricane Center. Mais heureusement, toutes ne sont pas responsables de dégâts importants et certaines n’en ont d’ailleurs causé aucun. José, dont la formation s'est déroulée après Irène et avant Katia, n’a ainsi pas du tout fait parler d'elle.

Selon les derniers bilans, Irène a en revanche causé la mort de 49 personnes dans les Caraïbes, les États-Unis et au Canada, incitant Barack Obama à déclarer l’état de catastrophe majeure pour les États de la Caroline du Sud (par où est entré Irène) et de New York.


L'ouragan Katia, de catégorie 1, s'est formé dans l'Atlantique et se dirige vers les côtes
des Caraïbes, mais ne semble pas menacer les populations.
© wunderground.com
Par Bruno Scala, Futura-Sciences Le 1er septembre 2011 à 13h34
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/katia-un-nouvel-ouragan-dans-latlantique_33165/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Hurricane Alert...   Sam 22 Oct 2011 - 0:29

Roke, le nouveau typhon japonais, se dirige vers Fukushima

Un nouveau typhon, nommé Roke, est en train de frapper le Japon. La périphérie du cyclone a déjà déversé d'abondantes pluies sur les régions du sud-est du pays. Fort de vents atteignant plus de 150km/h, Roke se dirige maintenant vers les provinces de Fukushima et Tokyo.

Quelques jours après le typhon Talas, qui avait traversé le Japon les 5 et 6 septembre 2011, causant la mort d’environ 40 personnes, c’est au tour du typhon Roke de menacer l'archipel nippon. Ce matin, ses vents atteignaient 150km/h (avec des rafales à 215km/h environ) provoquant la formation de vagues d’une hauteur allant jusqu’à 8m.

Le cœur de Roke est arrivé sur les côtes japonaises ce matin, au niveau de Shizuoka et Nagoya. Le gouvernement japonais, craignant les glissements de terrains, les inondations ou autres conséquences du typhon, a d’ailleurs conseillé hier aux habitants des villes de la zone - environ 1,9 million de personnes concernées - de quitter leur domicile pour se réfugier dans des zones moins hostiles.

D’importantes quantités de pluies, provenant de la périphérie du typhon, ont d’ailleurs abondamment arrosé la province de Miyazaki (1.000mm depuis jeudi, selon la télévision japonaise, soit l’équivalent annuel de la plupart des régions françaises). Le typhon se dirige maintenant vers le nord-est du pays à une vitesse de 45km/h et va survoler les provinces de Fukushima et de Tokyo.


Le typhon Roke a atteint les côtes japonaises. L'Agence météo japonaise prévoit qu'il survolera les provinces de Fukushima et Tokyo.
© Japan Meteorological Agency, adaptation Futura-Sciences
Par Bruno Scala, Futura-Sciences, le 21 septembre 2011 à 12h31
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/en-bref-roke-le-nouveau-typhon-japonais-se-dirige-vers-fukushima_33538/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Hurricane Alert...   Mer 16 Nov 2011 - 0:31

La pollution intensifie les cyclones

Une étude montre que la pollution pourrait être à l'origine de l'intensification des cyclones au-dessus de la mer Arabique. Encore un exemple prouvant l'impact de l'activité anthropique sur le climat...

La récente intensification des cyclones qui se forment au-dessus de la mer Arabique et sévissent sur le Moyen-Orient et sur la côte Ouest de l’Inde pourraient en partie être imputable à l’activité humaine. C’est ce qu'il ressort d’une étude menée par Amato Evans, de l’Université de Virginie et ses collègues, publiée dans Nature. La pollution humaine a une influence sur les conditions climatiques locales qui régissent la formation puis la vie d’un cyclone.

La formation d’un cyclone (ou typhon, ou ouragan, selon la région considérée) dépend de trois facteurs majeurs:

<> eau chaude à la surface de l'océan
<> humidité importante au sein de la troposphère
<> cisaillement vertical des vents (différence de mouvement des vents entre haute et basse altitudes) faible

Intensification des cyclones depuis 1990
Jusqu’à la fin des années 1990, peu de cyclones intenses avaient été observés au-dessus de la mer Arabique. Mais depuis, les cyclones se sont intensifiés et plusieurs ont même été dévastateurs. C’est le cas de celui de 1998, qui avait frappé l’Ouest de l’Inde ou encore du cyclone Gonu, en 2007, le plus gros jamais enregistré dans la région. Il avait causé la mort d’environ 100 personnes ainsi que des dégâts matériels s’élevant à 4 milliards de dollars.



les Cyclone - comment ils se forment

les Cyclone - les zones à risques

Formation des cyclones et échelle de Saffir-Simpson des catégories d'ouragan.
© ide.fr
Les scientifiques pourraient bien avoir trouvé une explication plausible. Le changement d’intensité des cyclones est, selon eux, dû à un affaiblissement du cisaillement vertical depuis une vingtaine d’années. Et c’est bien l’activité humaine qui pourrait être à l’origine de ce phénomène.

Le cisaillement vertical des vents - facteur clé des cyclones
Généralement, le cisaillement vertical des vents est assez fort dans la région, surtout lors de la période de la mousson et permet donc de bloquer la formation des cyclones.

Lors de la combustion de biomasse ou à cause de l’industrie en général, du dioxyde de carbone et du sulfate notamment sont dégagés dans l’atmosphère. Cette pollution forme un amas de particules et d'aérosols, connu sous le nom de nuage brun d’Asie. De plusieurs kilomètres d’épaisseur, il recouvre une vaste partie de l’Asie incluant la mer Arabique, pendant les 5 mois où il ne pleut quasiment pas, de décembre à avril.


Le nuage brun d'Asie au-dessus de la Chine.
© Nasa
Lorsqu’elle est présents, cette couverture empêche une partie des rayons lumineux d’atteindre la surface de la Terre et de l’océan. Ainsi, la différence entre la température de l’océan Indien - en principe plus froide - et celle de la mer Arabique - plus chaude - s’amoindrit. Cela entraîne un affaiblissement des perturbations atmosphériques locales et donc, une diminution du cisaillement vertical.

Prudence sur les résultats
C’est ainsi que la formation des ouragans dans cette zone est favorisée, ce qui expliquerait la différence d’intensité observée entre les périodes 1979-1996 et 1997-2010. Malgré tout, les résultats doivent être interprétés avec précaution car, comme le reconnaissent les scientifiques en conclusion de leur étude, les analyses ne portent que sur une trentaine d’années au cours desquelles une vingtaine d’épisodes cycloniques seulement a été analysée. En outre, l’augmentation de l’intensité d’une période à l’autre est imputable à 5 cyclones uniquement, ce qui est statistiquement assez faible.

Enfin, si un affaiblissement du cisaillement engendre une meilleure stabilité des cyclones, il devrait également être à l’origine d’une augmentation du nombre de cyclone formés, ce qui n’est pas le cas sur les périodes étudiées. Devant de telles contradictions, la recommandation des auteurs de l’étude est sage. « La poursuite des recherches testant la relation entre les aérosols et les cyclones tropicaux dans le Nord de l’océan Indien est méritée. »


Le cyclone Gonu de 2007, le plus intense au Moyen-Orient, est peut-être le fruit de la pollution humaine.
© Nasa
Par Bruno Scala, Futura-Sciences, le 4 novembre 2011
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/la-pollution-intensifie-les-cyclones_34451/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Hurricane Alert...   Mer 21 Déc 2011 - 2:46

Le bilan de la tempête Washi

Une tempête tropicale nommée Washi - Sendong en Asie - a dévasté l'île de Mindanao, au Sud des Philippines, pendant le week-end. Les pluies diluviennes ont provoqué de brusques inondations, faisant 88.000 sans-abris et environ 1.000 morts.

Le 16 décembre, la tempête tropicale Washi - appelée localement Sendong - commençait à survoler les Philippines. Elle s’était formée trois jours plus tôt à 2.000km à l’Est de l’île, au Nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle est restée deux jours au-dessus de l’archipel, causant de nombreux dégâts matériels et humains. Washi n’est jamais entrée dans la catégorie des cyclones, elle est restée au stade de tempête tropicale car les vents qui l’accompagnaient n’ont donc pas soufflé extrêmement fort (de 80km/h à 105km/h environ). C’est davantage par ses pluies diluviennes qu’elle s’est fait remarquer. C’est sans doute pour cette raison que Washi est tout de même qualifiée de typhon.

Tempête Washi, près d'un millier de morts
Selon les dernières informations communiquées par l’Organisation mondiale de prévention des catastrophes, le bilan humain s’élèverait à 927 morts. Toutefois, il est plus que probable qu’il s’alourdisse dans les jours à venir, jusqu’à largement dépasser le millier de victimes.


Évolution de la tempête Washi, de sa formation le 13 décembre à la fin de sa vie le 19 décembre.
© Weather Underground - adaptation Futura-Sciences
Washi a d’abord touché l’île de Mindanao, à l’Est de l’archipel, qui compte près de 22 millions d’habitants. Plusieurs centimètres d’eau sont tombés sur Butuan au Nord et Davao, la plus grande ville de l’île. Les îles portuaires Cagayan de Oro et Iligan ont également été fortement touchées.

Durant les inondations, jusqu'à 50mm d'eau par heure
Samedi, la tempête avait traversé l’île et son centre se trouvait au-dessus de la Mer Sulu. Mais les nuages en périphérie de la tempête continuaient à déverser des précipitations importantes sur les zones habitées. Ainsi, certaines petites îles au Nord de Mindanao ont reçu jusqu'à 50mm d’eau par heure.

Plusieurs villages ont été ravagés par les pluies diluviennes et les cours d’eau, dont la crue a été brutale, faisant environ 88.000 sans-abris. Une catastrophe qui aurait pu être limitée car la tempête était attendue. Pourtant aucun ordre d’évacuation n’a été émis pour éviter aux habitants d'être pris au piège par les inondations.

C’est environ la dixième tempête qui traverse le pays cette année, mais seulement la deuxième qui survole le Sud. Et encore, Banyan, qui avait sévit en octobre, n’avait touché que l’extrême nord de Mindanao avec des vents ne dépassant pas 65km/h. Hier, Washi se dirigeait vers la côte Est du Vietnam mais sa force s’était nettement estompée, retombant dans la catégorie des dépressions tropicales jusqu'à sa disparition dans la nuit.


Washi est la 27e tempête tropicale qui sévit dans le Pacifique Ouest cette année.
© Idé
Par Bruno Scala, Futura-Sciences Le 20 décembre 2011
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/meteorologie-1/d/inondations-aux-philippines-le-bilan-de-la-tempete-washi_35410/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tanka
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Age : 53
Localisation : Nantes
Loisirs : photos; peche ; astronomie; aéronautique
Points : 3425
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Hurricane Alert...   Mar 28 Fév 2012 - 20:08

Il y a deux ans, la tempête Xynthia balayait l'Europe

Deux ans après la tempête Xynthia, le souvenir de cette dépression qui a fait une soixantaine de victimes en Europe est toujours vif. Les expropriations décidées dans certaines zones à risques de Vendée ne sont pas terminées ni les travaux sur de nouvelles digues protectrices.

Il y a deux ans, du 26 février au 1er mars 2010, la tempête Xynthia semait la terreur en Europe, générant de nombreux dégâts et tuant 59 fois. Venue de l’Océan Atlantique, elle est née d’une simple dépression et n’était donc pas une tempête tropicale, provoquée, elle, par un échauffement brutal de la température au contact d’eaux chaudes.


Sur cette animation d'images satellite (réalisées par EUMETSAT), on voit la dépression se creuser
sur l'Atlantique puis remonter vers le nord-est et s'étendre jusqu'à l'Europe du Nord.
Cliquez sur l'image pour voir l'animation.
© Eumetsat/Aemet
Au-dessus de l’océan, quelque part au niveau du Tropique Nord, la pression a chuté brusquement, descendant de 24 hectopascals (équivalents des millibars) en 24h. Une telle dégringolade du baromètre est l’événement redouté du marin, qui sait que ce n’est pas tant la pression elle-même qui indique la météo à venir, contrairement à ce que laissent croire les indications habituelles des baromètres « Beau temps », « Pluie »…, mais sa diminution rapide. Le plongeon du tracé dessiné par le barographe prédit à coup sûr le coup de tabac.

Xynthia touche plusieurs pays d'Europe
Celui qui se prépare ce 26 février 2010 est énorme, en décroissant ainsi, la pression atteint 980 hectopascals -1.013 étant considérée comme la valeur moyenne. En tournant dans le sens des aiguilles d’une montre autour de la dépression centrale, nous sommes dans l’Hémisphère Nord, un anticyclone créerait une rotation inverse, les vents de Xynthia dépassent allègrement les 200km/h. Le phénomène remonte vers le Nord-Est. Les Canaries sont les premières terres touchées, le 26 février. La dépression continue de se creuser et descend à 968 hectopascals tandis qu’elle poursuit sa route, touchant le Portugal, où elle fait sa première victime, avant d'entrer en Espagne et de pénétrer, le lendemain, dans le golfe de Gascogne. Emporté depuis le Sahara, l’air chaud asséché par effet de Foehn apporte sur le versant Nord des Pyrénées des températures estivales. Le 27 février, les vents violents, coïncidant fortuitement avec des marées à forts coefficients, génèrent des inondations catastrophiques en Charente-Maritime, dans les Deux-Sèvres, en Gironde et en Vendée. Les ruptures de plusieurs digues causent des dégâts considérables et on déplore de nombreuses victimes.


En France, le passage de la tempête Xynthia a fait 47 victimes et a causé d'énormes dégâts,
en particulier sur la côte à cause des inondations.
© Idé
Les communes de Charron en Charente-Maritime, l’Aiguillon-sur-mer et La Faute-sur-Mer en Vendée, figurent parmi les touchées. La dépression continue de monter vers le Nord-Est, touche la Belgique le 28 février et poursuit sa course dévastatrice en Allemagne, où elle provoque de nouvelles victimes, et s’étend jusqu’au Danemark et à la Suède, avant de se combler définitivement. Les séquelles ne sont pas refermées. Après la décision de détruire des habitations en « zones noires », c’est-à-dire considérées comme dangereusement inondables, l’État a déjà racheté 700 maisons et promis la construction de 1.200km de digues. Mais les habitants trouvent que ces travaux prennent beaucoup de temps.

* EUMETSAT

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences, le 27 février 2012
Source Actualité Futura-Sciences: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/meteorologie-1/d/il-y-a-deux-ans-la-tempaate-xynthia-balayait-leurope_37059/

_________________
MINOLTA 5D - objectif Minolta 18/70 mm - zoom minolta 75/300 mm
SONY ALPHA 700 + Objectif Professionnel SIGMA EX 50-500mm F4-6,3 DG APO HSM EX

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hurricane Alert...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hurricane Alert...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU : FPSece] COMMAND AND CONQUER RED ALERT : Stratégie Temps Réel [Payant]
» L'OEIL D'UN HURRICANE
» Southside / Hurricane - 20 au 22 juin
» Problème avec Alert Teknik / 2ES
» Southside / Hurricane 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION RADIO et PHOTOS :: LA PHOTO ( ****** Forum réservé aux photos ****** ) :: Radio , Astronomie & phenomenes météos :: Divers ( Astronomie & phenomenes météos )-
Sauter vers: